AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Dewey. Non pas l'humain, c'est le nom de mon chat. :3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Dewey
Nouveau-né !


MessageSujet: Dewey. Non pas l'humain, c'est le nom de mon chat. :3   Jeu 28 Aoû - 16:41


Dewey


Ancien(s) Nom(s) ▬ Flamme - Dewey
Âge ▬ ( en lunes )4 lunes
Sexe ▬Mâle
Clan ▬ Domestique
Rang ▬ Domestique
Mentor ▬ ( seulement si apprenti )
Famille ▬
    - Père - Chat domestique.
    - Mère - Chatte sauvage morte en mettant bas.
    - Blanche - Soeur - Chaton morte à la naissance.
    - Moustache - Frère - Chaton mort à la naissance.
    - Fleur - Soeur - Chatte de 2 ans ayant élevé Dewey et ses frères. Morte touchée par une maladie.
    - Plume, Caramel & Tâche - Frères - Chatons vivants dans une grange, aux lointains de la forêt.

Liens affectifs ▬
    Aucun


▬ Description Physique ▬

Le physique de Dewey me demandez vous ? Ce n'est pas compliqué, il s'agit d'un petit chaton très court sur patte, celles ci d'ailleurs très fines et blanches. Il n'est pas très agile et d'ailleurs très maladroit mais est plutôt rapide. Le bout de ses petites oreilles sont également blanches et il se trouve qu'il possède une ouïe très forte, contrairement à son odorat peu élevé. J'oublie le principal... Il possède un pelage roux vif et blanc, et des poils plutôt longs qui ont du mal à sécher une fois mouillés, qui lui tiennent très chaud durant l'hiver, mais encore plus en été... Derrière sa grosse fourrure il est assez maigre, ne mangeant jamais grand chose: il n'est pas très gourmand. Que dire d'autre ? Etant donc plutôt maigre, il n'est pas très robuste. Bon, ce n'est encore qu'un chaton mais ce n'est pas en restant un chat domestique qu'il deviendra plus fort.

▬ Caractère ▬


Dewey est un chaton très... Dans son monde. On va dire qu'il est très souvent dans les nuages, que quelques fois, tout ce qui est autour ne compte pas mis à part chasser un petit insecte. Vous allez me dire que tous les chatons sont comme ça, mais je ne suis pas d'accord. Dewey est vraiment un chaton qui a sa propre bulle. S'il est occupé à observer les feuilles d'un arbre bouger, il n'entendra absolument pas votre miaulement. Il pourrait y avoir le feu autour de lui, un séisme... Rien ne le tirera de son observation des feuilles. Il a toujours été très différent de ses frères et sœurs, c'est d'ailleurs pourquoi il était souvent à l'écart. Petit dernier d'une famille de chats sauvages, les plus grands, aussi idiots qu'ils sont, l'ont très souvent embêter et manipulé. Comme par exemple en lui donnant une souris pourrie depuis des jours en lui faisant croire qu'elle est très bonne, ou encore en lui poussant à grimper à un gigantesque arbre en lui promettant quelque chose en retour... Ce genre de chose à fait de Dewey un chaton beaucoup plus mature pour son jeune âge. Et ce genre de jeu l'a également poussé vers une autre vie, avec d'étranges Bipèdes. Rêveur, n'importe quel chat connaissant Dewey saurait qu'un jour ou l'autre, le petit chaton irait voir bien plus loin que le jardin de sa maison. Bien sur, il est encore bien trop petit pour aller découvrir les abords de la forêt, mais un jour ou l'autre, quand le moment sera venu, il ira. Bien qu'il ne comprenne pas véritablement qu'est-ce qui pourrait se cacher derrière ces fougères, le petit chaton attend patiemment d'être plus grand et plus fort pour s'y aventurer. Comme je vous l'avais dit, il est plus mature pour son âge et sait très bien qu'il ne saura pas se défendre s'il lui arrive quelque chose inattendu. Il sait aussi très bien qu'il ne faut jamais trop en demander à la vie, aux autres chats, car il sera toujours déçu. C'est ce qui le pousse à agir seul, en solitaire, sans jamais compter sur les autres. Et d'ailleurs, sa bulle s'est encore plus épaissie depuis qu'il pense ça. Tout ce que je vous dis là est assez dur à comprendre, mais vous verrez et comprendrez correctement en lisant sa petite histoire pas très banale...


▬ Histoire ▬



« La naissance est le miroir de la mort. » -Bruno Lagrange

La famille... Voilà un bien grand mot. Nous devons toujours tout faire pour notre famille, quelque soit la chose demandée. Il faut toujours les aider, les écouter. La différence ne doit jamais entraver les liens du sang... Et pourtant, c'est ce qui est arrivé. Comme quoi les frères et sœurs ne respectent pas toujours leur propre petit frère. Au lieu de l'aider, de l'encourager à devenir un petit chaton normal, ils l'ont pousser à partir. A errer seul, en solitaire. Et c'est ce qu'il a fait. Enfin, ce que la vie l'a obligé à faire. Laissez moi vous racontez l'histoire de mon petit frère, lui qui était tout ce que j'aimais, mais je n'ai pas réalisé tout de suite à quel point je tenais à lui. C'est quand les gens partent, qu'on réalise ce genre de chose.

Hiver de je ne sais quelle année. Je venais d'avoir 12 lunes. Et oui, j'étais déjà plus vielle et pourtant j'avais toujours mon mental de gamine qui aime joué avec tout et n'importe quoi. Alors que j'étais assise, ma queue m'entourant, à fixer le soleil se coucher derrière les montagnes enneigées, je réalisais. J'avais 12 lunes, et cela faisait 12 lunes que mon autre sœur, Blanche, et mon autre frère, Moustache, étaient morts. Ils étaient nés en même temps que moi, mais n'avaient pas réussis à survivre une seul journée à toute cette neige, comme chaque hiver. Ma mère était bien trop faible pour tous nous nourrir. Et je ne sais comment, j'avais survécu. Moi seul avait réussi à survivre. Je ne réalisais toujours pas que j'aurais du mourir moi aussi, que jamais je n'aurais du connaître le terme « coucher de soleil » ni même observer les couleurs du soleil couchant. Et pourtant, j'étais là.
Nous vivions dans une petite tanière sous les fougères, ma mère et moi. Mon père faisait sans cesse des allées et venues depuis sa maison de Bipèdes aux abords de la ville. Je ne le voyais que rarement mais je savais que ma mère lui donnait rendez-vous très souvent derrière les grands pins. D'ailleurs, depuis ma naissance, elle m'avait toujours bercée. Elle m'a appris à chasser et même à nager dans la petite rivière non loin de nous. Depuis, je m'étais toujours promis de l'aider, de ne pas être trop difficile à élevée. Et maintenant, elle était à nouveau pleine de petits chatons. Elle ne tarderait plus à mettre bas. Encore en Hiver. Je redoutais qu'il n'arrive à ses nouveaux chatons, mes frères et sœurs, ce qui étaient arrivés à mes autres frère et sœur défunts. Mais j'ignorais que dans cette portée, il y aurait un chaton totalement différent de tous les autres. Et sa différence lui causerait tant de problèmes... Enfin. La mise bas ne tarda pas. Alors que je revenais dans notre tanière, j'entendis des miaulements à fendre le cœur. J'accourus à l'intérieur et put voir ma pauvre mère se rouler de tous les côtés, souffrante. Je ne savais absolument pas comment ça se passerait, comment les chatons naîtraient... Sans vraiment savoir ce que je faisais, j'accueillis à mes pattes 4 petites boules de poils. Satisfaite, je lécha leur petit corps froid pour tenter de les réchauffer et rapidement ils se mirent à remuer dans tous les côtés. Je me rappelle avoir hurler de nombreuses fois le nom de ma mère pour qu'elle regarde ses fils jouer dans la neige.
Mais elle ne m'a jamais répondu. Jamais elle n'a tendu la tête vers eux, jamais elle n'a pu partager ma satisfaction, jamais elle n'a pu poser sa petite patte fine sur eux.
Et pour cause ? Je le découvris en m'approchant d'elle, voyant qu'elle n'avait aucune réaction. Elle était morte. Ma mère était morte en mettant bas. Elle avait donné sa vie pour celle de 4 petits chatons, dont un, dont ni moi ou ma mère n'aurions pu imaginer son destin.

« L'intolérance est aussi absurde qu'horrible.» -Voltaire

Forcément, ce fut moi qui du élever mes petits frères. Après la mort de ma mère, nous n'avons plus jamais revu mon père. Je le détestais. Il n'avait jamais tenté d'avoir un lien avec moi, qui était sa fille, et maintenant que j'avais besoin du seul parent qui me restait, il disparaissait. Laissant en plus ses 4 fils, affamés. Je dus donc les nourrir de mon lait, et à ce que je vis j'en eus assez pour tous les 4. L'hiver passa, et aucun d'eux ne perdit la vie. Ils grandissaient vite, désireux de découvrir les alentours, d'apprendre et de vivre leur vie. J'étais fière de moi, et j’espérais que ma mère l'était aussi. Mais je crois que j'avais négligé. Deux choses. L'une, je n'avais absolument pas remarqué, au début, que le dernier né des 4 chatons était différent. Il restait toujours à part, il ne semblait pas se préoccuper de ce qui l'entourait. Alors que ses 3 frères allaient renifler tout ce qui les entourait, allait s'engouffrer dans les buissons pour découvrir ce qu'il y avait derrière, lui, il ne faisait pas tout ça. Et la deuxième chose que j'avais négligé, c'était l'éducation. Je n'avais pas bien éduquer ces chatons. Je ne leur avais pas appris ce qu'était la différence, le respect, et la compassion. Et ça se voyait. Plusieurs fois par jours, les petits chatons faisaient les quatre cent coups à leur jeune frère différent. Et sous mes yeux. Je les grondais, mais deux minutes après je redevenais la jeune sœur qui les couvraient de léchouilles. Comment faire comprendre à un chaton que ce qu'il fait est mal si on est tout gentil avec lui ? Forcément, ils continuaient à faire de mauvais coups à leur frère. Je me souviens d'un jour, alors que je leur avait ordonné de rester dans la tanière et que j'étais sorti chasser, j'étais revenu et les avaient trouvé en train de tourner en rond sous un arbre en miaulant, tous heureux. Quand j'avais levé les yeux, j'avais pu apercevoir Flamme – le nom de Dewey à l'époque – tout en haut du plus grand arbre qui nous entourait. Il était aplati sur une branche, penchée au dessus du vide et émettait des miaulements plaintifs. J'avais du aller le chercher et le redescendre moi même. Forcément, lorsque j'avais demandé à Flamme pourquoi il était monté, il ne m'avait même pas répondu. À croire que ma voix, il ne l'entendait pas. Et quand j'avais demandé à ses frères, ils m'avaient tous répondu qu'il avait perdu la tête et étaient partis en courant, tout heureux. Je savais que c'était faux, ils l'avaient encore une fois manipulé en lui promettant quelque chose si le petit grimpait... C'était toujours comme ça, de plus en plus, chaque jour. Et comme d'habitude, je les grondais et redevenait gentille l'instant après. Je ne réalisais pas à ce moment, que Dewey est un chaton qui avait besoin d'aide, besoin que je sois là pour lui, besoin de le débloquer mentalement. Je le laissais tomber. Aujourd'hui, quand je me rends compte, je m'en veux terriblement. Mais maintenant, là où je suis, je ne peux plus rien faire pour lui... Je le vois, je l'observe. Il reste cloitré dans cette baraque, ses maîtres ne comprenant pas non plus le caractère de Dewey, alors que derrière le jardin se trouve quelque chose qui pourrait l'aider... J'aurais du m'énerver sur ses frères, et être prêt de lui pour le soutenir. Mais j'ai fais tout le contraire, et les choses empiraient. Plus les jours passaient, plus les bêtises des 3 filous devenaient plus méchantes. Et plus mon jeune frère se renfermait sur lui-même, encore et encore. Je ne savais pas à quoi il pensait, ce qu'il ressentait... Je ne savais même pas si il ressentait des choses, il ne laissait jamais rien échapper, on ne pouvait jamais déchiffrer ses pensées. Il ne nous parlait jamais, comme si nous n'existions pas... C'était si étrange !

« Nous aurons le destin que nous aurons mérité. » -Albert Einstein

Et puis un jour, ce jour si douloureux, est arrivé. Comme chaque jour, j'étais partie chasser. Les petits venaient d'avoir 4 lunes et mangeaient ainsi de plus en plus, me demandant de plus en plus de travail et de force. Je venais d'attraper deux grives et une souris et rentrait tranquillement à la tanière. Lorsque j'y suis arrivée, il n'y avait personne. En soupirant, je compris que les 4 chatons étaient encore sortis. J'ai suivis leur odeur, qui m'a menée jusqu'à la rivière. Qu'ais-je découvert ? 3 chatons allongés sur l'herbe et profitant du soleil. 3. Il manquait un chaton. Lequel ? Dewey, forcément. J'ai débarqué près de ses frères et leur ait hurler de me dire où était le petit chat. Je me souviens parfaitement de mes paroles...
« Où est votre frère ? Où il est ?! » J'étais totalement paniquée. Ils m'ont regardé avec leur grands yeux étonnés et Plume, le plus grand des 3 a ri.
« Il a prit un petit bain! »
C'est là que je compris. Cette phrase a résonné tant de fois en moi... Mon petit frère avait du tombé dans l'eau, et n'avait surement pas été volontairement... Je me souviens de la fureur qui avait pris possession de moi, alors que je ne savais même pas où il se trouvait en cet instant. J'imaginais son petit corps noyé dérivant le long de la rivière, et étant déjà loin maintenant...
« Bande d'ingrats ! Vous êtes plus idiots que vos pattes ! Vous n'avez donc pas de cerveau ? Connaissez-vous le mot « tolérance » ? Comment ais-je pu croire qu'un jour vous pourrez vous occuper de votre petit frère ! »
Je me souviens du ton de Plume, comme si rien ne comptait pour lui. Comme si mon énervement était incompressible...
« Mais il est pas mort t'inquiète. »
« Il est juste parti. »
La voix de Caramel m'avait laissé bouche bée. Qu'entendait-il par « Partit ? »
« Où est votre frère ? » Avais-je hurler une nouvelle fois.
« On vient de te le dire, il est parti. Il a disparu dans les buissons en miaulant qu'il nous détestait. Après on sait pas nous. »
« Eh grande sœur, pour la première fois Flamme il nous a parlé. Bon il nous a hurlé qu'il nous détestait mais il nous a quand même parlé cet idiot ! »
Je ne savais pas quoi dire... Oh... Je vois à vos regards que vous êtes choqués des paroles de mes frères ? Ne pensez pas que ce sont des monstres ingrats... Ils étaient petits et ne pensait surement pas à leurs actes. Tout était de ma faute, pas la leur. Ils n'avaient pas reçue l'éducation qu'ils auraient du recevoir et forcément, voilà ce qui arrivait. Je ne savais plus quoi faire, alors je me suis contenter de hurler.
« Votre petit frère a un problème dans sa pauvre petite tête ! Il a besoin de notre aide ! Pas que vous l'enfonciez ! »
« Mais grande sœur, on fait ça depuis notre naissance et tu nous as jamais rien dit. »
Cette phrase, venant de Plume, me brisait le cœur. Oui, c'était ma faute, je le savais. Je réalisais à peine en cet instant à quel point j'avais été une mauvaise sœur, et une mauvaise mère. Sans leur répondre, j'ai traversé la rivière le plus vite possible et ait couru dans les fougères en appelant Dewey. Mais je ne l'ai jamais retrouvé... Après de longues heures de recherche, je suis revenu à la tanière et j'ai retrouvé mes 3 autres petits frères en train de dormir. Je n'avais pas envie de leur sauter dessus et de les étrangler, mais j'avais envie de le faire à moi-même. Les jours ont passés, j'ai continué de chercher Dewey. Je suis allée jusqu'à la ville, derrière la rivière, encore et encore, sans jamais le revoir. J'ignorais où il était : mort où bien vivant, avec à manger auprès de lui ?
Je me rappelle d'un jour, où je me suis mise à pleurer devant le coucher de soleil, mes petits frères sont venus me voir. Tout triste, ils m'ont murmuré qu'ils étaient désolés, qu'ils s'en voulaient et qu'ils comprenaient enfin ce qu'ils avaient fait. Puis ils m'ont aidé à chercher le petit chat, et des semaines ensuite, on a finalement abandonné. C'était fichu, plus jamais on ne le retrouverai... Ce que j'ignorais, c'est qu'il était bel et bien nourri, au chaud, dans une autre famille. Enfin... Une famille de Bipèdes. Certes, cet famille était assez étrange, pratiquant des choses bizarres et sinistres comme « se réunir autour d'une table et une boule de cristal et implorer des êtres venus d'ailleurs ».
Quelques jours après avoir chercher Dewey avec mes frères, j'ai du rejoindre ma mère. La tristesse d'avoir perdu le petit chat m'avait empêchée de manger et même de boire. Et ainsi j'avais attrapé des maladies dont je ne saurais donné le nom exact. Je me souviens, qu'avant de mourir, mes petits frères ne s'arrêtaient plus de s'excuser et de me hurler de ne pas les abandonner. Mais bon... j'ai eu beau tenter de manger, je vomissais tout ce que j'avalais. Il n'y avait aucune solution pour me guérir, je crois bien... Et un beau jour j'ai rejoins l'endroit où je suis maintenant. La Toison Argentée. Et d'ici, je peux contempler mes 4 chatons. Plume, Caramel et Tâche ont trouvés refuges dans une veille grange où ils vivent maintenant avec deux vieux chats. Ils peuvent manger autant de souris qu'ils le veulent... Je suis contente pour eux, contente qu'ils aient survécus, qu'ils reconnaissent maintenant leurs fautes. Quant à l'autre petit chat... Je le vois. Debout, contemplant le jardin de ses nouveaux maîtres, depuis la grande fenêtre. Maintenant, il a donc pris le nom de « Dewey » et celui de « Flamme » n'existe plus. Je ne sais même pas s'il était conscient qu'il s'appelait Flamme, s'il se rappelle de moi, de ses frères, de son passé... Voilà mon histoire. Merci à vous, ancêtres de tout ces chats sauvages appartenant aux tribus, de m'avoir écoutée. Vos histoires sont surement plus bouleversante et difficile que les miennes, la mienne est surement aussi banale qu'habituellement...
Mais à ce que vous m'avez dit, vous surveillez mon frère... Et vous m'avez également dit qu'il aura un grand destin parmi vos rangs de chats sauvages... Je n'ai pas bien compris vos histoires mais si mon petit frère peut être heureux, je vous fait confiance. Accordez-lui un destin hors du commun, un destin qui vaille la peine, car il le mérite. Sa différence ne doit pas lui priver de vivre sa vie. Je ne veux pas qu'il reste enfermé dans une maison... Je sais que le destin, la vie, que vous promettez à Dewey ne sera pas facile, mais je sais que ce sera ce qui le rendra fort. Je sais que ça lui brisera le cœur, qu'il voudra abandonner, mais je sais aussi qu'il est assez robuste intérieurement pour y arriver. Je crois en son destin, je crois en lui, malgré son problème psychologique. Je vous demande de lui accorder un véritable destin.

▬ L'écrivain derrière l'écran ▬

Je suis en quelques mots ▬
    Euh... Je suis quelqu'un de très folle et serviable. Avant je m'attachais très vite mais depuis quelque temps je ne fais plus confiance aux gens, en gros je suis très renfermée IRL. x_x

J'ai découvert le forum via ▬ Google
Mon avis ▬
    Il a l'air actif et tranquillou. Pas comme les autres forums avec 284251558 membres. x-x

Code:
J'aime le savon

_________________


Dernière édition par Dewey le Dim 7 Sep - 9:35, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Vos félins ♥
PUF ▬: Deathy.
Nom(s) ▬:
Légende ▬:

MessageSujet: Re: Dewey. Non pas l'humain, c'est le nom de mon chat. :3   Jeu 28 Aoû - 17:00

Malcolm ** C'est juste ma série d'il y a quelques années, ça me fait tout bizarre de voir les gifs de ta signa, je me sens juste super euphorique en fait <3.
Et personnage inspiré de Dewey, omg, épouse moi :aws: . Ce personnage est juste une tuerie, c'est mon préféré de la série <3.

Bref, bienvenue :=B:

EDIT : OMG LES GIFS DE LA SAGA CORNETTO. On va bien s'entendre 8B.

_________________
Je hais les dormeurs. Ce sont des morts qui n’ont pas dit leur dernier mot. Ils méconnaissent la nuit quand elle est pleine ▬ Violette Leduc.

MERCI MA LOOFY <3.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Vos félins ♥
PUF ▬: Nocty
Nom(s) ▬:
Légende ▬:

MessageSujet: Re: Dewey. Non pas l'humain, c'est le nom de mon chat. :3   Jeu 28 Aoû - 20:47

Bienvenue o/

_________________


Petite Raison:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Dewey
Nouveau-né !


MessageSujet: Re: Dewey. Non pas l'humain, c'est le nom de mon chat. :3   Jeu 28 Aoû - 22:59

Merci à vous. ♥
Et Esprit des Chimères en effet on devrait bien s'entendre, contente de t'avoir rappeler des petits souvenirs avec mes gifs. 83

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nuage de Chrysalide
Administratrice ◊ Ex-Guérisseuse du Tonnerre


Vos félins ♥
PUF ▬:
Nom(s) ▬:
Légende ▬:

MessageSujet: Re: Dewey. Non pas l'humain, c'est le nom de mon chat. :3   Ven 29 Aoû - 12:38

... Tu vas m'épouser aussi ! :aws: MALCOOOM. Vieux souvenirs héhé. Bienvenue à toi, et hâte de voir tout ça ! 8D

_________________

MERCI FOURNISSEUR DE MILLE-FEUILLE <33333
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warrior-story.forumactif.org
avatar


Vos félins ♥
PUF ▬: Kachi'
Nom(s) ▬: Étoile des Vents & Petite Légende
Légende ▬:

MessageSujet: Re: Dewey. Non pas l'humain, c'est le nom de mon chat. :3   Sam 30 Aoû - 12:28


(je dois être la seule ici à n'avoir jamais vu Malcolm)

Bienvenuuuue !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kachiwho.deviantart.com
avatar
Nuage de Chrysalide
Administratrice ◊ Ex-Guérisseuse du Tonnerre


Vos félins ♥
PUF ▬:
Nom(s) ▬:
Légende ▬:

MessageSujet: Re: Dewey. Non pas l'humain, c'est le nom de mon chat. :3   Dim 31 Aoû - 16:10

(pss, pss, la phrase citation dans ton profil, c'est pas l'épisode ou Malcom dort dans la tante et que l'horrible grand mère est là ? 8DD)

Moi du flood ? Nooon. *fuit*

_________________

MERCI FOURNISSEUR DE MILLE-FEUILLE <33333
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warrior-story.forumactif.org
avatar
Dewey
Nouveau-né !


MessageSujet: Re: Dewey. Non pas l'humain, c'est le nom de mon chat. :3   Dim 31 Aoû - 19:38

Merci ♥
Nuage de Chrysalide: Ouiiiiii ! *-*
Des fans de Malcolm sur ce forum niaaaaah épousez moi tous *-*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Boule de Miel
Administratrice ◊ Chef du Tonnerre.


Vos félins ♥
PUF ▬: Croket ▬ Cro'.
Nom(s) ▬: Étoile Nocturne ▬ Poussière de Soleil ▬ Petite Rivière ▬ Atome.
Légende ▬:

MessageSujet: Re: Dewey. Non pas l'humain, c'est le nom de mon chat. :3   Sam 6 Sep - 14:42

Bievenue ! ♥
Adorable chaton **

Et aaah malcolm, toute ma jeunesse o/

_________________
Boule de Miel
    Boule de Givre, Petite Étincelle are coming soon. ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://punk-wolf.forums-actifs.com/
avatar
Dewey
Nouveau-né !


MessageSujet: Re: Dewey. Non pas l'humain, c'est le nom de mon chat. :3   Sam 6 Sep - 20:38

Merci, haha. XD
Sinon histoire et codes mis, présentation terminée, je crois bien. ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nuage de Chrysalide
Administratrice ◊ Ex-Guérisseuse du Tonnerre


Vos félins ♥
PUF ▬:
Nom(s) ▬:
Légende ▬:

MessageSujet: Re: Dewey. Non pas l'humain, c'est le nom de mon chat. :3   Dim 14 Sep - 13:30

Je tiens vraiment à m'excuser du retard monstre de ma réponse ! Bien entendu, si tu passes par là, tu es validée !

Bon jeu à toi et encore navrée !

_________________

MERCI FOURNISSEUR DE MILLE-FEUILLE <33333
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warrior-story.forumactif.org

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Dewey. Non pas l'humain, c'est le nom de mon chat. :3   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dewey. Non pas l'humain, c'est le nom de mon chat. :3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» mineur humain pour warhammer jdr
» Meilleur Rpiste Humain
» Database : Humain
» [Exemple Humain - Validée] Nami
» L'être humain est bon, c'est la société qui le corrompt ? [ PV : Émile Watson ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Warrior's Story :: WHO ARE THEM ? :: WHO ARE YOU ? :: EN CIRCULATION. :: DOMESTIQUES.-