AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Sans une once d'envie, elle fut projetée dans la vie, sans en avoir exprimé me désir, la voilà maintenant martyrs. PV CHIM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Feuille Endeuillée
Nouveau-né !


Vos félins ♥
PUF ▬: Raphie ➳ Dieu
Nom(s) ▬: What ?
Légende ▬:

MessageSujet: Sans une once d'envie, elle fut projetée dans la vie, sans en avoir exprimé me désir, la voilà maintenant martyrs. PV CHIM   Mar 5 Aoû - 21:12

My head is jungle

La lune. Satellite naturel tournoyant autour de notre bonne vieille planète. À l'image du clan du Tonnerre actuellement, sa surface était littéralement recouverte de trous. Que dis-je, de cratères. Une piètre allure. Mais la torturée aimait son éclat. Il en émanait une certaine mélancolie inspiratoire.Silence. La jeune chatte dans sa tanière avait entendu toute l'histoire de l'assemblée.Pathétique. Les foudroyés, comme ils étaient prénommés dans son clan, s'étaient humiliés. La belle affaire. Si Elle aurait vu ça, elle aurait tué sans nul doute les deux parjures. Peut être Étoile Nocturne et Fleur Sauvage pouvait se réjouir qu'Aude à la Mort ne soit plus de ce monde. La guerrière ne pût réprimer un sourire. Les yeux se fermèrent et elle laissa enfin ses muscles se relâcher. Elle remercia en silence sa meneuse de ne pas lui avoir imposé cette assemblée désastreuse. La foule. Les regards. Non elle n'en voulait pas. Elle avait déjà bien assez de mal comme ça a fuir les mâles de son propre clan. Cruels sont les gènes de lui avoir donné la beauté de sa mère. Mais plus cruel encore de lui avoir donné cette peur bleue du contact physique. Pas besoin de dessin. Ce n'est évidement pas une peur touchant un simple effleurement de deux corps. C'était plus poussé. Aussi la féline essayait d'éviter au maximum de côtoyer les mâles. De plus, ormis rouler des muscles pour impressionner les simples d'esprits, les guerriers ne savent pas faire grand chose. Une preuve dîtes-vous ? Étoile Nocturne.
Un. Deux. Trois.
Elle avait passé sa journée a la chasse. Un campagnol par ici, une souris par là. Elle essayait d'éviter le camp. Ou plutôt le clan. Elle se faufilait tôt le matin espérant croiser personne. Asociale ? Sûrement. Que la vie est pathétique. Fut un temps ou elle se demanda pourquoi cette existence. Mais à cette question elle trouva rapidement la réponse. Sa mère avait eu besoin d'une copie d'elle même. D'une relève.Merci. Elle vit une silhouette jaillir de l'antre des guerriers. Son frère. Lui. Il s'avança vers elle. Il s'assit et regarda la lune en sa compagnie. Puis se tourna vers elle et guetta un moindre signe d'affection qu'elle pourrait lui témoigner.
« Ne peux-tu donc pas ressentir de l'affection pour moi ?»
Elle se retint de rire mais cela se vit sur son visage qu'elle en avait envie. Envie de rire a gorge déployée devant son frère, ce minable toujours aussi apeuré de la solitude. Toujours accroché comme une sangsue a l'idée que l'amour puisse exister. Elle le haïssait de tout son âme et n'allait pas chercher à le lui cacher. Il était tellement pathétique.
« N'as tu donc aucun respect pour ta famille ? Je ne suis pas ton ennemi End. Mais je vois la vie différemment. Si tu te faisais des amis tu verrais bien toi aussi que maman avait tort.»
De la haine pure jaillit dans les entrailles de la guerrière. Maman. elle ne se retint pas et fit volte face avant de le plaquer au sol sans qu'il puisse se dégager. Elle planta ses griffes et plongea son regard fou de colère des les yeux ignares du félin.
« Maman ? Es tu donc encore ce pauvre matou pleurnichard ? Non je ne t'aime pas. Tu me répugnes autant que notre géniteur fut haït par notre mère. Tu n'es qu'un lâche qui a brisé la promesse que nous lui avions faite. Tu es comme eux, un imbécile de première classe. Tout ce qui émane de toi me révulse. Tu n'es pas ma famille.»
Elle le relâcha et l'envoya bouler a l'autre bout de la clairière. Elle garda ses yeux plantés dans ceux de son frère, effaré, horrifié. Il l'avait trahie.
« Tu m'as trahie comme tu l'as trahie Elle. Tu as choisi ton groupe de matous immatures, restes donc avec. Je n'ai pas de famille. Je n'ai jamais eu de frère.»
Les larmes coulaient sur les joues du guerrier et il s'enfuit dans l'antre des guerriers. Si la féline était certes le plus souvent de son temps silencieuse, elle ne pouvait contenir sa haine devant ce pleurnichard pour qui elle ne ressentait que du mépris.
Un. Deux. Trois.
Soudainement épuisée et vidée, elle se laissa glisser au sol. Elle se remémora sa conversation avec Étoile des Vipères et ressentit pour la première fois une pointe d'envie. Si la meneuse était à part, hors de la normalité, elle avait au moins une fratrie a qui elle pouvait faire confiance sans hésitation. Comme Feuille Endeuillée aurait aimé que son fraternel la soutienne. Mais non au lieu de ça il se contentait de parler sur elle avec les autres. De l'abandonner. Furieuse elle planta ses griffes dans le sol et laboura la terre. La trahison avait un goût amer. Sa mère lui avait pourtant dit ne faire confiance a personne, pas même a sa famille. Le mal peut venir de partout. Elle entendit des pas feutrés et redressa les oreilles sans pour autant décoller son museau du sol. Elle reconnu l'odeur du guérisseur qu'elle salua d'un pivotement d'oreille. Elle gardait son regard perdu dans le vide. Elle le sentit s'allonger près d'elle. Elle ne bougea pas. Elle ne brisa pas ce silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Vos félins ♥
PUF ▬: Deathy.
Nom(s) ▬:
Légende ▬:

MessageSujet: Re: Sans une once d'envie, elle fut projetée dans la vie, sans en avoir exprimé me désir, la voilà maintenant martyrs. PV CHIM   Jeu 7 Aoû - 21:25