AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Nuage sans Nom ▬ Vent ▬ Apprenti

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Âme Bohème
Chaton ♥


Vos félins ♥
PUF ▬: Crêpe
Nom(s) ▬: Âme Bohème & Nuage du Volcan
Légende ▬:

MessageSujet: Nuage sans Nom ▬ Vent ▬ Apprenti   Mar 5 Aoû - 14:56


NUAGE SANS NOM


Ancien(s) Nom(s) ▬ Ismaël > Nuage sans Nom
Âge ▬ neuf lunes
Sexe ▬ mâle
Clan ▬ Clan de la Rivière
Rang ▬ apprenti
Mentor ▬ à chercher vous-même
Thème musical ▬ Le jour le plus froid du monde, Dionysos
Famille ▬
Mère : Perce-Neige
Père : Tige de Fenouil

Frères :
1ère portée : Nuage des Ombres ( exilé ) ; 2ème portée : Petit Loup ( aveugle, mort ), Pousse de Bambou, Petit Lion ( mort car pas assez de nourriture ) ; 3ème portée : Nuage du Volcan

Sœurs : 2ème portée : Pelage d'Hermine, Nuage du Tigre ( renversée par une voiture, morte ) ; 3ème portée : Nuage Vermeil


▬ Description Physique ▬

Ce qu'on voit en premier chez moi, c'est mon pelage roux. Ensuite, si on veut être plus précis, on peut dire que je suis vachement grand pour mon âge, et mon apparence fait très adulte, si bien qu'on m'a déjà pris pour un guerrier à ma première assemblée.

Je suis plutôt fin, et mon poil ras souligne ma silhouette. Enfin, c'est ce que disait ma mère, du temps où elle était encore saine d'esprit. Elle disait aussi souvent que j'avais des yeux magnifiques, comme deux morceaux de soleil, c'était sacrément tarte. En gros, j'ai les yeux ambre, mais elle était tellement gaga de moi qu'elle exagérait tout.

Je suis pas forcément costaud, plutôt taillé pour la course, ce qui est pas mal dans le Clan du Vent, faut dire. Mais j'aime pas les efforts physiques en général, donc je suis plutôt une tare en tant qu'apprenti. J'ai le profil du coureur de fond mais pas la pensée, c'est plutôt dommage mais j'ai juste pas envie.

Sinon, que dire ... Ah ouais. J'ai un léger strabisme, ce qui fait que mes yeux se barrent parfois sans crier gare, et c'est handicapant pour la chasse. Mais j'en souffre pas outre mesure, je suis pas aveugle ni sourd, j'ai pas à me plaindre de mon corps, il me me plaît bien.

Et il me semble, que, globalement, c'est tout ce qu'il y a à dire sur mon enveloppe charnelle.

▬ Caractère ▬

J'pense que je suis plutôt blasé mais sociable. J'aime parler aux gens, même si j'ai tendance à les mettre mal à l'aise. Le truc, c'est que j'hésite pas à parler de sujets dont les autres ont pas l'habitude, du style mes frères et sœurs morts, la mort tout court, comment je perçois mon frère, ce genre de discutions dont les gens ont horreur en général. Trop tabou, y paraît. Faut dire que quelques chats ont connu la mort de mes frères et sœurs, et ça leur a pas fait du bien de voir mes parents dans un tel état.

Mes parents, tiens, c'est pas mal d'en causer. Mon père, il est plutôt aimé, enfin moi je l'aime bien, en tout cas, contrairement à Volcan. Ma mère aussi, je l'aime bien. Ils ont des particularités qui les rendent totalement uniques. Ma mère est folle, mais elle au moins elle fait pas de coups de pute, elle balance pas dans le dos des gens. Elle est honnête et droite, même dans sa folie.

Mon père, il nous aime, et il nous le montre, même si Volcan l'accepte pas. C'est un guerrier doux et qui sait prendre beaucoup de points de vue en compte pour trouver la bonne solution à un problème. J'ai toujours pensé qu'il ferait un bon chef. Il sait quand même donner son point de vue, mais il a du mal à se mettre vraiment en colère et à s'imposer face à ma mère. Mais ce qui est exceptionnel, c'est que même si elle est devenue totalement tarée, il l'aime toujours. Et j'le trouve plutôt courageux.

Enfin, je m'égare, reparlons de moi, puisqu'on est là pour ça.

Je suis vachement tolérant. Vraiment. J'aime pas juger les gens comme ça, au premier coup d'œil, et j'ai appris à ne pas être trop insistant sur quelque chose que je ne connais pas. Par exemple, je ne vais pas harceler un aveugle pour lui demander son ressenti, c'est flippant. Je déteste les gens qui sont trop insistants, aussi, j'ai vite-fait de devenir aussi causant qu'une pierre avec eux. Je trouve que c'est une insinuation dans la vie privée, et même si je suis patient, ça m'insupporte rapidement.

Mais je dois avouer que les pètes-cul, ça m'énerve. Le respect c'est super important pour moi, et les moqueries faciles basées sur une pseudo-supériorité, ça a vite fait de me faire sortir de mes gonds.

Mais il y aurait bien des choses à dire sur moi, et ce vague aperçu me semble largement suffisant.


( mais si vous voulez des infos supplémentaires, demandez, j'ai un peu bâclé le caractère et je l'améliorerais peut-être plus tard )

▬ Histoire ▬


Nuage sans Nom. Je m'appelle réellement comme ça. Ah, ça vous fait bien rire, hein ? Bah économisez-vous, ce n'est que le début.

Ma mère, quand je suis né, s'est exclamée : " On va l'appeler Ismaël ! ". Déjà, rien qu'à entendre le nom, on sent l'arnaque. Et la cheftaine n'était pas très contente de ce choix, comme on peut s'en douter. Avec tout le tact et la diplomatie dont un chef se doit de faire preuve, elle a agréablement demandé à ma mère de changer mon nom, parce que, tout de même, ça ne respecte pas la tradition et on vit en société. Ma mère a opiné du chef. Tu parles qu'elle l'a écoutée.
En réalité, j'ai été le seul à subir cette tragédie. Mon frère et ma sœur n'ont pas eu à subir tous les évènements qui ont suivi, ou plutôt les ont regardés de loin en se demandant ce qu'on pouvait bien me reprocher. Je me le suis longtemps demandé aussi. À chaque fois que ma mère m'appelait Ismaël, beaucoup me regardaient d'un air de désapprobation totale. Sauf que j'y pouvais rien, moi.

Enfin, soit. Fut un jour où on a dû me nommer apprenti. Sauf que ma mère avait déjà oublié qu'avec un nom pareil, m'octroyer un nom d'apprenti serait fort peu aisé. Mais elle est restée sur son idée, et elle n'a pas changé d'avis. Son comportement d'enfant gâté a agacé la cheftaine, qui a donc dû prendre une décision, et c'est ainsi que le nom qu'on scanda fut Nuage sans Nom.

Mais il ne faut pas lui en vouloir, à ma mère. Elle était pas toute bien dans sa tête, déjà à l'époque. Et ce n'est pas étonnant, on était sa troisième portée quand même. Ça lui fait neuf gosses sur les bras, et c'est pas rien. Alors pour une fois, elle a voulu faire ce qu'elle voulait d'un de ses marmots, parce que bon, elle a pas eu de pot avec la plupart.
Pour commencer, je vais vous parler de sa première portée. Un seul gosse, un peu déçue la daronne. Nuage des Ombres qu'il s'appelait. Il a voulu devenir guérisseur, a foiré et s'est cassé du Clan, ciao la compagnie. Déjà, c'était pas bien glorieux pour la famille.
La deuxième portée, cinq gosses d'un coup, vlan. Elle pouvait pas se plaindre, elle en avait de la marmaille à nourrir. Sauf que ma mère est fine comme une brindille, du coup elle a perdu un chaton qu'on arrivait pas à alimenter et qui était déjà pas bien gros. Pour les quatre autres, un s'est fait renverser par un monstre des Bipèdes, un est né aveugle et les deux autres sont passés guerriers mais ont pas des vies toutes roses
Et puis, rebelote, y'a nous. C'est-à-dire ma sœur, Nuage Vermeil, mon frère, Nuage du Volcan, et moi, Nuage sans Nom, alias Ismaël.

Enfin soit. Le plus drôle, après mon baptême, ça a été la tête ébahie de ma mère. Quand elle m'a regardée, elle me reconnaissait plus. Comme si j'étais plus son gosse, d'un coup, pouf, plus d'Ismaël, juste un apprenti inconnu au bataillon devant ses yeux. Et elle a viré tarée. J'étais un peu la seule chance de sa vie, et je lui ai échappé des mains à six lunes.
Alors, bien sûr, y'en a qui croient que c'est héréditaire, la folie, et qui me pointent du doigt. Je m'en bats les plumes. Et je vais la voir souvent. Mais nos conversations tournent un peu en rond, je dois dire.

« - Tiens, qui tu es, toi ?
- Ton fils, maman. Pour la 35ème fois. Vraiment la 35ème. J'ai compté.
- Et comment tu t'appelles ?
- Nuage sans Nom.
- Alors tu n'es pas mon fils.
- Si. J'ai toujours la même gueule que toi, maman, et ça c'est une preuve génétique irréfutable.
- Mon fils s'appelle Ismaël. Il reviendra. Je ne sais pas où il est encore parti.
- C'est moi, maman. J'ai juste changé de nom.
- Tu es vraiment étrange. Ta mère doit s'inquiéter des choses que tu dis.
- Maman …
- Pour toi c'est Perce-Neige, petit impertinent. Seuls mes enfants peuvent m'appeler ainsi, tu devrais le savoir à ton âge, non, que toutes les reines ne sont pas tes mamans ?
- T'es plus reine depuis longtemps. Ici, c'est la tanière des anciens.
- Sors d'ici !
- Bonne journée, maman.
»

Voilà à quoi se résument fréquemment mes actuelles discussions avec elle. Pas génial, hein ? Pourtant je l'aime bien, ma mère. Elle est bien moins tarée que certaines qui veulent refoutre tout ce qu'elles n'ont jamais eu sur leurs gosses et leurs foutent une sacrée pression. On pourrait croire que ma mère était ainsi, mais elle m'encourageait à être différent, tout en m'évitant les faux pas. Elle me disait que je pouvais être guérisseur, guerrier, ou bien rester apprenti toute ma vie, elle s'en foutait bien.

Enfin, déjà, elle m'aimait plus que Volcan. Nuage du Volcan, mais si, mon frère, suivez un peu. Donc, lui, elle le foutait chez les autres dès qu'elle pouvait, c'était phénoménal. J'étais son petit Messie, et lui, il était bien à l'opposé de ce qu'elle pensait être l'enfant idéal. Il se battait souvent, il s'énervait parfois pour un rien, il crachait des choses qu'il ne pensait pas, mais moi, je savais qu'il y avait un truc en dessous, un truc qu'il savait pas dire, et ça le foutait encore plus en rogne. À travers ses structures de phrases foireuses, j'arrivais souvent à décerner ce qu'il voulait réellement dire, mais après ses coups de sang, c'était dur de l'excuser auprès des autres. Ils s'en carraient de lui, et c'était plutôt eux qui n'étaient pas excusables.

Enfin, je parle au passé, mais tout cela est toujours d'actualité. Les gens ne saisissent toujours pas comment fonctionne Nuage du Volcan, et personne se donne la peine de creuser un peu, et ça, moi aussi ça m'énerve.

Et puis, à côté, ils traitent Nuage Vermeil comme une princesse. Oh, non, ne pensez pas que je la méprise, j'aime beaucoup ma sœur, mais je trouve cette différence de traitement absolument dégueulasse. À mes yeux, ils méritent l'un et l'autre d'être estimés et appréciés du Clan.

En bref, je pense qu'on nous prend pour des marginaux, des gens pas bien dans leur tête, comme notre mère, Perce-Neige. Mais moi, je sais que c'est juste notre différence qui les fait flipper et le lien fort de notre fratrie.
Je pense que je peux allègrement dire à tous ceux qui nous prennent pour des demeurés : allez vous faire foutre, nous on vit.

_________________