AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Les fondamentaux du rpg.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Etoile des Vipères
Modératrice ◊ Chef de l'Ombre


Vos félins ♥
PUF ▬: Mocerino.
Nom(s) ▬:
Légende ▬:

MessageSujet: Les fondamentaux du rpg.   Mar 29 Juil - 8:25

(( LE RPG ))



« Ou comment se prendre pour le bureau de rédaction d'un magasine international. »

→ Le rpg, abréviation de role play game, qui signifie, en anglais, jeu de rôle, est quelque chose d'assez compliqué à comprendre quelque fois (pas toujours), et d'encore plus à expliquer. J'ai plusieurs fois tenté de l'expliquer à des amis, des parents, mon copain, ma soeur, et en général, c'était toujours de la même façon.

Citation :
« Euh bah en fait t'es un personnage tu vois, pis t'écris, pis t'as des autres personnages qui te répondent, et pis tu peux être un chat ou un sorcier ou n'importe quoi ça dépend si tu préfère LGDC, HP ou j'sais pas quoi. »

Vous imaginez la tête de ceux à qui j'ai voulu expliquer :aws: 
Je pense que la meilleur explication que j'ai pu trouver, c'est celle faite par Hype District sur MadmoiZelle, mais si, vous savez, le site bien connu du magasine féminin de mode.

Citation :
Entre membres, et donc entre personnages, vous écrirez ensemble l’histoire à travers de (plus ou moins) courts passages — généralement entre 300 et 1200 mots selon les forums et les personnes avec qui vous écrivez. Décrire les lieux, inventer des dialogues… une fois encore, d’innombrables possibilités envisageables ! Actuellement, l’un de mes personnages vit le passage d’une tornade sur son campus — triste situation, mais je dois être un peu sadique parce que je trouve ça jouissif. Heureusement, je partage mon sadisme avec les autres joueurs…

Vous pouvez trouver l'article complet ici, il est très intéressant et très bien fait, et je pense que la prochaine fois qu'on me demande d'expliquer, j'enverrai directement le lien, puisqu'il est clair, assez amusant et très enrichissant.


→ Le rpg passe donc par l'écriture, et par la création d'un personnage. En général, les personnages qui plaisent le plus, ce sont les plus crédibles. Beaucoup de gens ont tendance à faire des malades mentaux, des torturés, des dépressifs, des sanguinaires, mais j'ai eut beaucoup plus de succès avec une guerrière vénale et invivable qui a fini lieutenante on ne sait pas trop comment, un adulte de trente piges avec la tête de Rob Zombie toujours accompagné de son chien et de son furet, et qui prenait quiconque sous son aile ou encore un petit nerveux avec Alexi Laiho en avatar qui était un norvégien nationaliste au possible, homosexuel refoulé et incapable d'accepter son déménagement en Allemagne.
Jouer un personnage qui nous convient c'est très difficile, et je sais que beaucoup de personnes ont des pannes d'inspiration avec certains personnages. Pour ma part, j'ai vu avec Vipère que l'idéal pour être sûr qu'on va jouer son perso, c'est de lui construire des liens solides avec des amis qui ne vont pas nous lâcher. On est arrivées ici à trois, avec une histoire et des liens très bien définies, Deathy, Crêpe et moi, et je m'éclate vraiment à jouer Vipère.
Je pense que l'idéal est de trouver un perso avec lequel on peut toucher aux extrêmes, et qui toutefois est assez ouvert pour être joué dans toute situation. Je pense que se bloquer à un défaut ou à une qualité, sans en chercher les nuances, rend le personnage plus difficile à jouer. Âme Bohème, par exemple, a un trait de caractère principal, sa naïveté, mais Crêpe peut en exploiter ce qui nous fait rire, ce qui nous émeut, et ceux qui nous fera pleurer. Je sais que, pour ma part, j'ai eut beaucoup de problèmes avec certains personnages parce qu'ils étaient juste injouables quand ils étaient tristes ou heureux, qu'ils n'avaient pas une gamme de sentiments assez ouverte pour moi ; Vipère, Dee, Muse, Sundae, Howl, tous cela ont été mes personnages chéris parce qu'avec eux, justement, j'avais trouvé la gamme qu'il me fallait pour les jouer.
Ce ne sont que des suppositions, car trouver le personnage qui vous va est une étape vraiment très longue, mais une fois le cap passé, je pense qu'on s'en rend compte. Avec ce genre de personnages, vous n'avez pas (trop) de mal à trouver vos liens, à jouer, à prendre plaisir, et quelques années plus tard vous pourrez en parler avec des amis en disant "hé, tu te souviens, sur WS, mon perso ?" :P


→ Le rp est un échange de textes venant de la part de chaque membre sous le point de vue de leur personnage, une sorte de cadavre exquis sauf qu'on voit tous les messages d'avant et que ça fait vingt six fois sa longueur. Enfin bref, depuis le début, vous avez du comprendre l'idée.
Sur beaucoup de forums, les "jeunots" comme je les appelle, toute fière de mes huit ou neuf ans de rp (lay down en cry plz), bref, les jeunots ont tendance à faire des "concours de longueur", ils essaient chacun leur tour de faire plus long que l'autre, et ça donne souvent des rps avec des tonnes de lignes sautées et de mauvais remplissage, puisqu'ils bâclent le contenu. Un rp n'est pas jugé par sa longueur, au contraire, mais par ce qu'il contient, s'il est intéressant, émouvant, et surtout, s'il fait avancer le rp des autres.
Pour m'aider à m'améliorer en rp, pour les rendre plus long et donner plus de réaction à mes rps, une amie m'avait dit "recommences chaque réponse là où tu as terminé la dernière, voir un peu avant, comme ça tu as toutes les réactions de ton ou tes interlocuteurs". C'est en effet une bonne technique, mais elle a un danger, le surplace. C'est à dire qu'à force de repasser sans cesse sur la même période chacun notre tour, on avance pas du tout !
En parlant de ne pas avancer, ce qui est un gros frein pour les rps, aussi, c'est ceux où notre interlocuteur se contente de reprendre tout ce qu'on a dit, ne décroche pas un mot et nous laisse nous en sortir pour parler, lancer la discussion, attaquer, quitte à trahir le caractère de notre personnage. Oui oui ça m'arrive tout le temps, et oui c'est galère de devoir faire parler un personnage qui d'habitude fait la tronche ou attend en souriant :chou:



→ Encore une fois, ce ne sont que mes conseils, je ne pense pas que le rpg soit une science exacte ! Ce ne sont pas des "règles d'or du rp" ou quoi, juste les conseils et les indications que j'aurais tendance à donner si on venait me demander, n'hésitez pas à ajouter vos propres idées, je les rajouterai dans le topic sans problème ! :)
Et pour finir en beauté, un petit tumblr spécialement pour les rpgistes, qui me fait toujours rire : http://jesuisschizo.tumblr.com/ Amusez vous bien les babay !

_________________


HECTOR ─ C'est beau, la Grèce ?
HELENE ─ Pâris l'a trouvée belle.
HECTOR ─ Je vous demande si c'est beau la Grèce sans Hélène ?
HELENE ─ Merci pour Hélène.
HECTOR ─ Enfin, comment est-ce, depuis qu'on en parle ?
HELENE ─ C'est beaucoup de rois et de chèvres éparpillés sur du marbre.
HECTOR ─ Si les rois sont dorés et les chèvres angora, ça ne doit pas être mal au soleil levant.
HELENE ─ Je me lève tard.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Vos félins ♥
PUF ▬: Deathy.
Nom(s) ▬:
Légende ▬:

MessageSujet: Re: Les fondamentaux du rpg.   Mar 29 Juil - 16:44

Excellente explication ma Momo What a Face. Owi, l'explication du RPG aux ... "non initiés" c'est vite laborieux. Je me contente de dire en général " C'est une histoire qu'on écrit à plusieurs, où l'on joue qu'un seul personnage qu'on a crée -ou non pour le cas des pré-crées-. " Ensuite tu renchéries en disant " C'est du jeu de rôle quoi " " Aaaaah ok, mais c'est pas dangereux ? " Les clichés sur les rôlistes handicapent souvent l'explication aussi (y).

J'ai remarqué aussi la course à la longueur chez les ... Bon allez, jeunots. En général ça finit en pavé inbuvable bourré de fautes. Et c'est triste. Sans compter les mégas écritures énormes et les espaces abusés. Bref. C'est triste oui.

Oh, jesuisschizo ... ce tumblr est génial, j'y suis abonnée sur mon tumblr je me régale à chaque fois XD.

_________________
Je hais les dormeurs. Ce sont des morts qui n’ont pas dit leur dernier mot. Ils méconnaissent la nuit quand elle est pleine ▬ Violette Leduc.

MERCI MA LOOFY <3.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Les fondamentaux du rpg.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LIVRE II - DES LIBERTES ET DROITS FONDAMENTAUX (26/10/57)
» Livre Des Règles Fondamentales d'Armagnac et Comminges
» Retour aux fondamentaux
» Le Plus Important C'Est Les Fondamentaux [PV Takeru "TK" Takaishi]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Warrior's Story :: HORS-JEU :: ESPACE APPRENTISSAGE :: ECRITURE-