AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Rire des Perruches ▬ Guerrière ▬ Ombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Âme Bohème
Chaton ♥


Vos félins ♥
PUF ▬: Crêpe
Nom(s) ▬: Âme Bohème & Nuage du Volcan
Légende ▬:

MessageSujet: Rire des Perruches ▬ Guerrière ▬ Ombre   Ven 18 Juil - 20:05

RIRE DES PERRUCHES



    INFORMATIONS ESSENTIELLES


ÂGE : 5 ans et 4 lunes
SEXE : Femelle
CLAN : Clan de l'Ombre
RANG : Guerrière
THÈME MUSICAL : Big Yellow Taxi, Joni Mitchell

LIENS FAMILIAUX :

Cœur de Loup : père
Plume d'Alouette : mère
Poil de Lièvre : oncle

LIENS SENTIMENTAUX :

Âme Bohème : ex-apprentie, elle tient beaucoup à elle et la soutient de tout cœur


    HISTOIRE



CHATON


« - Poil de Lièvre ! »

Un mâle, occupé à déchiqueter une sittelle, se tourna avec exaspération vers l'enfant qui venait de le héler.

« - Poil de Lièvre ! Regarde, j'ai attrapé une boule de mousse ! C'était pas facile, mais j'y suis arrivé !
- Très bien.
- Tu es fier de moi ?
- Oui, oui …
»

La petite baissa les oreilles, consciente que ce que ce que son oncle marmonnait était tout sauf vrai. Il se préoccupait de ses jeux et de ses découvertes comme d'une guigne, mais Petit Rire s'acharnait à attirer son attention et à essayer de se rapprocher de lui. Pourquoi ? Personne ne comprit jamais la raison qui se cachait là-dessous, car l'enfant mettait un point d'honneur à ne pas dévoiler ses intentions.

En fait, Petit Rire voulait redonner le sourire au jeune mâle. Depuis qu'elle le connaissait, elle ne l'avait jamais vu qu'avec cette tête d'enterrement, et quelque chose lui disait qu'il fallait sourire pour être heureux. Alors elle s'était promis de remettre de la joie sur le visage de Poil de Lièvre.

La petite multipliait les attentions à l'égard du guerrier, et celui-ci s'en montrait de plus en plus agacé. Un jour, à bout de nerfs, il alla se plaindre à son frère de son envahissante fille.

« - Cœur de Loup ! Ça ne peut plus durer, j'en ai plus qu'assez de ta gosse !
- Allons, Poil de Lièvre, elle te fait tout sauf du mal.
- Je vais finir par la jeter aux chiens si ça continue !
- Tu t'ennuierais maintenant, sans elle.
- Je me porterais mieux si elle n'existait pas !
»

Petit Rire, présente non loin de là dans les pattes de sa mère, ouvrit des yeux ronds et emplis de peine. Poil de Lièvre, l'apercevant du coin de l'œil, s'approcha d'elle d'un air furieux. L'enfant se recroquevilla sur elle-même et s'écrasa devant le guerrier.

« - Tu m'emmerdes !
- Poil de Lièvre, je t'interdis de parler ainsi à ma fille !
- Oh, et toi, Plume d'Alouette, ferme-la aussi !
- Comment oses-tu …
- Je suis désolée Poil de Lièvre, je t'embêterais plus jamais mais ne crie pas sur maman … Tu as l'air méchant comme ça …
»

Elle avait les larmes aux yeux, et Poil de Lièvre s'en alla avec un dernier soupir exaspéré. Plume d'Alouette consola sa fille, mais celle-ci s'entêtait à dire qu'il était possible de lui faire entendre raison, qu'il n'était pas méchant, qu'il fallait juste comprendre qu'il avait une griffure au cœur, mais que ça guérissait, que c'était ce que maman lui disait toujours. Mais ses parents la convinrent du contraire, et la petite se résigna. On ne pouvait pas guérir tous les maux de cœur.


APPRENTIE


    Poil de Lièvre


Petit Rire trépignait d'impatience aux côtés de ses camarades, tous terriblement enthousiastes à l'idée de passer apprentis et de connaître le nom de leur mentor. Quand le ciel s'obscurcit, les enfants furent appelés pour passer leur baptême. Petit Rire fut la première dont le nom fut prononcé, et après un laïus interminable venait enfin la phrase tant attendue.

« - Petit Rire, tu seras désormais Nuage de Rires. Ton mentor sera Poil de Lièvre. »

Le guerrier s'approcha de l'enfant, ennuyé, et l'accueillit avec un bref " félicitations " à sa descente du promontoire. Les cris qui l'entouraient n'avaient pas d'effet sur elle, juste ce signe du destin qui lui donnait une nouvelle occasion de découvrir le vrai Poil de Lièvre. Avec un large sourire, elle s'exclama :

« - Bonjour, mentor ! »

Le nouveau mentor soupira d'un air exaspéré.

    Entraînement


Contrairement à beaucoup d'autres " couples " d'apprentis et de mentors, c'était l'apprentie qui venait secouer le guerrier pour foncer s'entraîner. Combat, chasse, course, elle était prête à tout essayer, à tout goûter et à donner le meilleur d'elle-même.

Au fil du temps, malgré ses mots durs et ses nombreux soupirs, Poil de Lièvre devenait de plus en plus tendre avec la petite Nuage de Rires. Cela faisait pouffer les parents de l'enfant. Le frère de Cœur de Loup, l'éternel paresseux blasé, réputé pour être plus qu'un manche avec les enfants, se retrouvait charmé par l'apprentie.

« - Nuage de Rires, concentre-toi un peu !
- Je suis concentrée …
- Tu penses à autre chose.
- Comment tu le sais ?
- Je commence à te connaître, crétine de gosse.
»

Nuage de Rires l'observa, bouche bée. Elle ne pensait pas que Poil de Lièvre pouvait lui offrir la moindre attention.

« - Je crois que tu ne m'aimes pas.
- C'est presque vrai.
- Quand tu dis presque, ça veut dire que tu m'aimes quand même un tout petit peu ?
- T'as beau pas être futée, on n'a pas l'occasion de s'ennuyer avec toi.
- Ça veut dire oui ?
- Peut-être.
- Tu aimes qui, à part moi ?
- Je n'aime personne, Nuage de Rires.
- C'est triste.
»

Le guerrier haussa les épaules, et, lorsqu'il vit la mine peinée de l'apprentie, il ne put réfréner un rire simple et bref. Nuage de Rires en fut émerveillée, et n'osa dire mot, de peur que le miracle ne se reproduise plus jamais.

Et, après de longs et nombreux entraînements, Nuage de Rires fut enfin appelée à grimper sur le Promontoire. Elle s'avançait prudemment, guettant le regard de ses parents et de Poil de Lièvre du coin de l'œil. Lorsqu'elle aperçut ce dernier, elle comprit qu'elle était enfin parvenue à briser sa coquille d'indifférence. Dans son regard doré se lisait toute la fierté qu'il ressentait pour elle, et elle saisit que ce serait leur secret.

« - Nuage de Rires, tu te nommeras désormais Rire des Perruches. »

Et par un ultime échange de regards entre l'ancien mentor et la nouvelle guerrière, leur serment fut scellé.


GUERRIÈRE

    Avant Bohème


Rire des Perruches rendait de nombreuses visites à son ancien mentor, qui cachait sous des soupirs exaspérés sa joie de la revoir. Il fallait dire qu'il n'acceptait pas que son amitié pour la jeune guerrière soit découverte.
Perruche devint plusieurs fois mentor. Elle s'appliquait à transmettre son savoir et enseigna des apprentis possédant des caractères bien distincts, ce qui fit d'elle une mentor d'estime. Elle traitait ses apprentis avec respect, sachant poser ses limites sans se faire marcher sur les pieds, mais ne pouvant dissimuler une grande tendresse pour chacun d'eux. Tous ne l'apprécièrent pas, mais furent nommés en temps et en heure.


    Nuage Bohème - Entraînement


Son ultime apprentie fut Nuage Bohème. On la lui confia en raison de sa réputation d'excellente mentor. Elle la trouva touchante par sa naïveté sincère. Elle posait des questions respirant l'innocence, et Rire des Perruches se prit à se considérer comme sa mère, passant de longs moments avec elle, même après leurs entraînements.

« - Perruche, je suis normale ?
- Non.
»

Nuage Bohème la regarda avec étonnement, presque avec peine. Perruche se rattrapa immédiatement en lui expliquant le fond de sa pensée.

« - Je veux dire … Certes, tu n'es pas comme les autres, mais c'est pour ça que je t'apprécie tant. Tu sais voir la beauté, partout, où qu'elle soit. Tu te contentes de peu, tu ne rechignes jamais, tu es toujours heureuse, quoi que tu fasses, et c'est ça qui fait qu'à mes yeux, tu n'es pas normale. Tu es bien plus. »

Et l'apprentie la regardait avec des yeux emplis d'étoiles, buvant les paroles de Rire des Perruches comme celle-ci buvait celles de Poil de Lièvre autrefois.

Nuage Bohème s'échinait à être bonne au combat, ce que, de toute évidence, elle ne pouvait être. Rire des Perruches ne voulait pas briser sa motivation et sa candeur, mais tout cela lui semblait irréalisable. Cependant, elle acceptait avec un respect immense qu'elle se démène pour arriver à ce qu'elle désirait. Perruche ne lui interdisait rien et ne la coupait pas dans son élan. Elle se contentait de l'accompagner, simplement.

    Bohème - Baptême (1)


Vint le jour du baptême de Nuage Bohème. Rire des Perruches sentait que quelque chose n'allait pas, et nombreux étaient ceux qui n'approuvaient pas cette nomination. Pour beaucoup, elle n'aurait jamais dû être proclamée guerrière, mais la mentor croyait en les capacités de la rouquine. Elle pensait son choix juste et éclairé.

Lorsqu'enfin, son enseignement aboutissait, lorsqu'enfin elle faisait taire les mauvaises langues, un éclat de voix s'élança dans les airs. La consternation prit l'assemblée de félins à la gorge, et Rire des Perruches ne put s'empêcher de vouloir hurler.

« Nuage des Chimères ! Nuage des Chimères, regarde, regarde, je suis enfin guerrière, tu … »

Elle voulait lui crier d'arrêter, que ce qu'elle faisait était faux, qu'elle ne lui avait pas appris ça, qu'elle ruinait cette cérémonie … Elle ne put qu'assister au désastre, sentant de lourds regards de mépris se poser sur elle. Elle déglutit, puis s'avança vers le chef qui sermonnait déjà Nuage Bohème. Elle n'avait plus qu'à recevoir la sentence.

Et c'est ainsi que le baptême de l'apprentie fut repoussé. Perruche ne sut ignorer ce goût amer, cette sensation d'avoir échoué, de s'être trompée sur toute la ligne. Et pourtant, elle voulait faire de Bohème cette guerrière qu'elle avait vue, entraînée, espérée en elle. Alors, malgré ses yeux se noyant dans la déception, elle lui donnait des sourires et des encouragements. Même les médisances à son égard n'arrivaient plus à la décourager. Elle y parviendrait.
Oui, Bohème deviendrait guerrière.

    Bohème - Baptême (2)


Le jour du second baptême, l'ambiance était électrique. Le sang battait aux tempes de la mentor, priant le Clan des Etoiles de bien vouloir l'aider pour que tout se déroule sans problème. Elle avait expliqué sans relâche à Nuage Bohème comment une cérémonie devait se dérouler, à la lettre près. Normalement, elle avait toutes les cartes en main. Et pourtant, cette fois-ci, elle n'était pas tranquille.

« - Nuage Bohème, tu seras désormais Âme Bohème. »

Pour la deuxième fois, ils s'inclinèrent avec respect, se léchèrent l'épaule, et tout se déroula sans anicroche. Rire des Perruches était heureuse.

    Et après ...


Plus jamais on ne lui confia d'apprenti. Les jours se ressemblaient, et la guerrière s'ennuyait à mourir. Jusqu'au jour où Âme Bohème fut nommée lieutenante. Perruche, lui vouant une confiance désormais sans faille, lui promit allégeance et resta sans cesse derrière elle, à défendre sa réputation auprès de ses confrères guerriers et obéissant avec respect à chacun de ses ordres.

Rire des Perruches ne sait pas encore à l'heure actuelle si Étoile des Vipères lui accordera la confiance nécessaire pour qu'elle prenne à nouveau un apprenti en charge. Elle la respecte autant qu'Âme Bohème, et ne considère pas sa montée au pouvoir comme odieuse ou comme une décadence pour le Clan de l'Ombre. Elle a suivi Esprit des Chimères, Âme Bohème et Étoile des Vipères depuis leur enfance et considère ces trois félins comme dignes de confiance et aptes à diriger le Clan.


    CARACTÈRE


Rire des Perruches est une guerrière qui vit dans la simplicité. Elle aime profiter d'un éphémère rayon de soleil, assise au centre du campement, ou admirer les chants que sont capables d'émettre certains oiseaux. Elle est quelques fois détestée pour cette âme éternellement jeune, qui fait dire d'elle qu'elle ne devrait pas être à ce rang, avec un tel esprit d'enfant. Mais elle se rit des mauvaises langues, et n'accorde aucun crédit aux rumeurs.

En effet, Perruche est éprise de justice. Elle ne supporte pas les moqueries gorgées de méchanceté et tente de juger au minimum les autres sur des faux-semblants et des apparences. Depuis sa toute petite enfance, elle a saisi qu'ils n'étaient que façade et qu'il fallait savoir chercher à briser les murailles d'indifférence ou de mots durs.

Mais un défaut considérable de Rire des Perruches est qu'elle est bornée par ses idéaux de générosité et de justice, qui lui font quelques fois prendre de mauvaises décisions, comme avec Nuage Bohème. Elle a du mal à être rationnelle dans ses jugements, et ses sentiments l'influencent beaucoup, bien qu'elle ait du mal à l'avouer. Elle s'emporte quelques fois pour des sujets qui n'en valent pas forcément la peine, mais pour lesquels elle se met en tête qu'elle est la seule à pouvoir agir, puisque personne ne le fait, alors qu'il n'est simplement pas utile de monter sur ses grands chevaux pour de telles raisons.

Perruche est également têtue comme un âne, et elle ne s'arrête que rarement lorsqu'elle a une idée en tête, ou du moins jusqu'à ce que ce qu'elle entreprend échoue. Elle n'aime pas forcément avoir tord, et il est dur de lui faire changer d'avis quand quelque chose lui tient à cœur. Il n'est pas simple de la vexer, mais cela ne demeure pas pour autant impossible.

Petite note : Rire des Perruches n'est pas parfaite, et j'insiste sur ce point. Elle peut s'emporter pour un rien sur des sujets triviaux, tel qu'une bataille entre chatons, où elle juge le combat inégal, et où elle va aller s'énerver sur la mère du petit qui dominait l'autre, alors que ce ne sont que des jeux d'enfants. Cependant elle demeure généreuse et douce, et n'emploie jamais la force, mais elle peut se montrer virulente lorsqu'on la pique au vif ou quand on s'attaque à ceux qu'elle aime.
Je n'ai pas donné énormément de grandes lignes dans le caractère de Perruche, alors tâchez de les suivre ! ;)


    PHYSIQUE


Rire des Perruches est quelque peu atypique. Elle a une fourrure entièrement blanche et rase, mais ses yeux sont vairons, l'un ambre, l'autre bleu d'eau. C'est d'ailleurs de là que vient son nom : un oiseau vert et jaune pour correspondre à ses yeux inhabituels.

Elle est plutôt trapue et elle ne possède pas la sveltesse de la perruche, mais ne s'en porte pas plus mal. Elle préfère être quelque peu " mal foutue " que trop jolie, et elle a un peu d'embonpoint, dont elle ne souffre pas non plus. Il faut dire que la femelle a plutôt bon appétit, et qu'elle ne crache pas sur les collations.

_________________
Si quelqu'un aime une fleur qui n'existe qu'à un exemplaire dans les millions d'étoiles, ça suffit pour qu'il soit heureux quand il les regarde. Il se dit : " Ma fleur est là quelque part ... " Mais si le mouton mange la fleur, c'est pour lui comme si, brusquement, toutes les étoiles s'éteignaient ! Et ce n'est pas important ça !

Antoine de Saint-Exupéry
Nuage du Volcan :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Rire des Perruches ▬ Guerrière ▬ Ombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Juste pour rire
» L'ombre furtive est là, mais vous ne la voyez pas...[En attente d'autres validations]
» Le Demon Du Rire
» Mon verre s'est brisé comme un éclat de rire.[Alfred]
» POur guérire Eimma

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Warrior's Story :: WHO ARE THEM ? :: WHO ARE YOU ? :: LES ADOPTABLES.-