AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 The Cure [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Vos félins ♥
PUF ▬: Kachi'
Nom(s) ▬: Étoile des Vents & Petite Légende
Légende ▬:

MessageSujet: The Cure [Libre]   Sam 5 Juil - 13:20



    Les pattes couvertes de boue et le poil hirsute, on aurait dit que Petite Légende revenait tout juste d'une escapade dans les marécages tant il était sale. Pourtant, il n'en était rien ! Non, il était simplement tellement petit qu'aller du camp jusqu'à la plaine de l'Arbre Mort avait relevé du parcours du combattant pour la frêle boule de poils qu'il était ! Sortir en dehors des limites imposées aux chatons n'était pas du tout dans ses habitudes, mais cette fois, il n'avait tout simplement pas pu résister, le petit chenapan d'habitude si sage qu'il était.

    Pourquoi ? Parce qu'il avait entendu une guerrière se plaindre d'un maux de ventre, mais en précisant qu'elle ne voulait pas déranger Esprit des Chimères pour quelque chose d'aussi anodin. Et notre gamin étant comme toujours seul, à ne rien faire d'autre que de jouer dans son coin en écoutant les autres, il n'avait pas manqué ce bout de conversation. Mais la seconde activité de Légende était le healer stalking, plus communément appelé squattage d'un coin d'ombre de l'antre du guérisseur duquel on apprend plus qu'en jouant en solitaire. Par conséquent, y passant le plus clair de son temps, le gris savait exactement ce qu'il fallait à madame la guerrière pour son mal de ventre : des racines de cerfeuil. Et comme elle ne voulait pas aller en demander, et qu'il n'en avait pas vu dans l'antre, il avait décidé de s'en occuper.

    Par contre, il n'avait pas pensé au fait qu'il n'avait absolument aucune idée de l'endroit où trouver les dites racines. Mais bon, c'est l'intention qui compte, non ? Bref, Petite Légende était donc absolument crade, perdu, fatigué, et il n'avait toujours pas trouvé ce pourquoi il était parti en début d'après-midi. Et il ne comptait pas abandonner avant de tomber sur cette fichue racine, non mais ! Cependant, tous les chatons sont pareils (souvent, du moins) : ils sont facilement distraits. Ainsi, lorsqu'un joli papillon lui passa sous le nez, il ne put s'empêcher de lui courir un peu après, perdant toute sa concentration à sa tâche... jusqu'à ce qu'une ombre se dessine autour de lui. Oups.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kachiwho.deviantart.com
avatar
Boule de Miel
Administratrice ◊ Chef du Tonnerre.


Vos félins ♥
PUF ▬: Croket ▬ Cro'.
Nom(s) ▬: Étoile Nocturne ▬ Poussière de Soleil ▬ Petite Rivière ▬ Atome.
Légende ▬:

MessageSujet: Re: The Cure [Libre]   Sam 19 Juil - 10:15

Elle était perdue. Elle était seule. Elle avait faim.

Minuscule chose au milieu d'une plaine boueuse. Le tout jeune jeune chaton avait marché, et marché, et marché encore. A la recherche d'une chimère. Ce matin, de bonne humeur et se sentant prête à affronter le monde hostile et sauvage de la forêt, Petite Rivière avait décidé de suivre son rêve d'enfant. Découvrir le monde de son père, rencontrer ce chat mythique dont Maman parlant tant. Chef du clan du Tonnerre, noble matou au pelage de nuit, Maman décrivait le père de Petite Rivière comme un chevalier servant la justice et le bonheur de tous. Ce qu'elle espérait devenir lorsqu'elle serait plus grande, ce qu'elle s'échinait à être, déjà maintenant, alors qu'elle était haute comme trois pommes de pins. Et puis, la toute jeune solitaire voulait se rendre compte par elle-même, de la comparaison que Maman faisait de son regard bleu limpide et qu'elle décrivait comme étonnement profond et loquace, à l'instar de celui d'Etoile Nocturne, qui, même si ses prunelles à lui étaient d'or, portait un regard abyssal et électrique.

Ainsi donc, dès son lever, l'enfant avait couru, essayant de reconnaître à travers les récits que Maman comptait le soir avant de s'endormir, le paysage qu'elle traversait. Le chemin fût long et fastidieux. Ses pattes en tremblait d'épuisement, mais le chaton se forçait à continuer, rampant presque. De loin, ses orbes avaient discernés l'ombre d'un grand arbre. Persuadée qu'il s'agissait de l'Arbre aux Chouettes dont avait tant parlé Maman, elle retrouva un semblant de regain d'énergie et se précipita jusqu'au feuillu. Mais elle ne vit nul trou de chouette en son écorce. Éreintée, et affamée, la petite solitaire se laissa choir contre une racine épaisse. Prête à s'endormir sur le champ, une ombre passant devant elle l’inquiéta. Elle leva le museau vers le ciel, et en contre-jour, put observer le vol en cercle descendant d'un oiseau de proie qu'elle ne sût reconnaître. Maman lui avait dit de se méfier de ces animaux aux serres impitoyables, alors, Petite Rivière se recroquevilla contre le bois, et chercha ce qui avait attirer l'attention du volatile.

Si le terrain avait été plus nivelé, elle n'aurait jamais aperçu ce chaton en plein milieu du champ de mir du rapace. Mais tout ce qu'elle pouvait faire pour lui, c'était miauler à la mort, hurler de tout ses petits poumons pour tenter de le prévenir, piauler aussi fort que ce qui lui restait de souffle lui permettait. Il en allait de la vie du chaton minuscule. Aussi minuscule qu'un papillon. Peut-être l'oiseau ne l'attraperait pas tant il était riquiqui... Peut-être aurait-il de la chance ? Puis elle se rappela que maman lui avait expliqué que ce qui était loin paraissait toujours plus petit que la normale. Alors, elle recommença à miauler pour le prévenir.

« Cours chaton, cours ! Il va te manger ! Viens par ici ! Vite ! »

La voix de la solitaire perdait en décibels à mesure qu'elle s'arrachait la gorge à appeler l'autre petit chat gris. La fatigue reprenait le dessus. Elle n'en pouvait plus. Elle était à bout. Son périple, bien que regorgeant d'aventure et de bon souvenirs l'avait vidée. Et puis Maman et Petite Abysse lui manquait terriblement. Elle aurait voulu qu'elles soient là... Maman aurait su comment les protéger de cet effroyable oiseau de proie !

_________________
Boule de Miel
    Boule de Givre, Petite Étincelle are coming soon. ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://punk-wolf.forums-actifs.com/
avatar


Vos félins ♥
PUF ▬: Kachi'
Nom(s) ▬: Étoile des Vents & Petite Légende
Légende ▬:

MessageSujet: Re: The Cure [Libre]   Dim 20 Juil - 10:39


Petite Légende ne se doutait de rien. L'ombre devait être un petit nuage pensait-il, alors il continuait de sauter aussi haut qu'il le pouvait, essayant d'attraper le papillon coloré qui voletait autour de lui, semblant s'amuser de son incapacité à l'atteindre. Le chaton mettait toute sa force dans ses petites pattes fragiles, sans succès. Si bien qu'il perdait un peu de sa confiance en lui, mais pas de sa détermination. Cependant, son instinct le poussa à s'arrêter et à oublier sa misérable proie lorsque son regard tomba à nouveau sur l'ombre, qui avait un comportement fort étrange. Elle... tournait ? Autour de lui ? Mais... ? Un soupçon de peur l'atteint et l'envahit rapidement, le forçant à se recroqueviller sur lui-même, pétrifié. Il n'osait pas regarder vers le ciel. Petite Légende n'avait rien de courageux, il le savait, tout comme il sentait désormais la présence haut au-dessus de lui. Il allait mourir, n'est-ce-pas ?

À l'instant où le rapace s'apprêtait à fondre sur la boule de poils sans défense qu'il était, une petite voix lui hurla de déguerpir, ce qui eut l'effet d'un choc électrique : il se redressa soudain et se mit à courir au zigzaguant aussi vite que ses minuscules pattes le lui permettaient, droit dans la direction de la provenance de la voix, son petit coeur frappant tellement fort contre sa poitrine qu'il crût qu'il allait en sortir. Il ne sut pas comment il fit pour atteindre l'arbre mort avant que les serres qui lui frôlèrent l'arrière-train ne l'attrapent, mais à l'instant où il se retrouva sous les branches, le poids du danger sembla s'évanouir de ses épaules. Le chaton gris se tourna pour voir ce qui avait bien failli l'emporter, le poil plus hérissé que jamais et le corps tremblotant. Déglutissant péniblement, il laissa échapper un petit miaulement plaintif, teinté de soulagement.

« C'était quoi, ça ?! »

Il ne put détacher ses yeux de la bête que quand celle-ci disparut de son champs de vision et les posa enfin sur sa sauveuse... un... chaton... comme lui ? Elle était grise aux pattes blanches, un peu plus jeune que lui et tout aussi adorable. Réalisant qu'il était pratiquement collé à elle, ayant cherché un contact protecteur sous l'effet de la peur, il s'en éloigna brusquement, se collant au tronc de l'arbre, plus gêné et méfiant que jamais. Il ne reconnaissait pas son odeur et elle était aussi sale que lui. Et si... et si elle était un de ces chats fourbes et mauvais capables de l'amadouer pour le manger ensuite dont les autres chatons du Clan lui avaient parlé le plus sérieusement du monde, hein hein ? (si seulement Petite Légende les avait vus et entendus se tordre de rire en l'observant déguerpir, l'imbécile)

« Qu... qui es-tu ? Tu... tu vas me manger, c'est ça ?! »

You cute little dork.

_________________


Dernière édition par Étoile des Vents le Mar 22 Juil - 16:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kachiwho.deviantart.com
avatar
Boule de Miel
Administratrice ◊ Chef du Tonnerre.


Vos félins ♥
PUF ▬: Croket ▬ Cro'.
Nom(s) ▬: Étoile Nocturne ▬ Poussière de Soleil ▬ Petite Rivière ▬ Atome.
Légende ▬:

MessageSujet: Re: The Cure [Libre]   Dim 20 Juil - 13:19

Ce fût un tout petit boulet de canon qui la percuta alors. Le temps de comprendre que le chaton, proie de l'oiseau, avait fuit dans sa direction et s'était stoppé contre elle, elle n'eut pas le temps de réagir pour ancrer ses pattes dans le sol et bander ses muscles afin de tenir debout. Certes le choc ne fût pas plus violent qu'un simple appui contre son épaule, mais la fatigue la déséquilibra autant que la poussée du jeune mâle cendré. Petite Rivière fût donc contrainte de se redresser péniblement, et d'épousseter son poil cotonneux avec exaspération. Elle avait fait de son mieux pour rester présentable afin que son père la découvre dans toute sa splendeur, et lui, ce chaton sans gêne la bousculait dans la terre humide. Evidemment, tout effort de propreté serait désormais vain.

« C'était quoi, ça ?! »

Interpellée, la petite femelle leva son regard bleu si singulier sur le corps frêle de celui qui serait dorénavant son compagnon d'aventure et d'échappées aux volatiles mangeurs de chatons. Même si elle était restée sagement cachée sous l'arbre décrépi, oui. Après quelques minutes d'observations, et de vérification de la sûreté du lieu, la solitaire reposa ses yeux sur l'autre enfant, attendant patiemment qu'il daigne tourner la tête vers elle, tout en hésitant à répondre à la question du gris. Puis, finalement, elle préféra se taire et observa à la dérobée ce maigre animal si semblable à elle. Debout, il était quelques poils plus grand que Petite Rivière, plus émacié qu'elle cependant. Elle avait la chance d'être nourrie régulièrement par Maman, autant par le lait maternel que par les petits rongeurs que cette dernière rapportait à leur tanière. Ce ne devait pas être le cas du mâle. Enfin, il la regarda. La surprise se lut dans son regard tandis qu'il s'éloignait vivement d'elle.

Comme si elle avait la peste. Le museau de l'enfant se fronça, et ses moustaches vibrèrent d'agacement. Il n'était pas plus propre qu'elle ! Il n'avait pas besoin de se montrer aussi inquiet pour son pelage, voyons. Il était déjà tout boueux. Quelques grains de poussière en plus ne pouvait pas lui faire de mal. La mine boudeuse, Petite Rivière préféra pourtant garder sa remarque désobligeante pour elle. Elle ne connaissait pas ce chaton, ne savait pas de quel clan il venait, et, si ça se trouvait, c'était un des méchants qui avait voulu du mal à Maman, et à Petite Abysse et elle. Mieux valait ne pas se le mettre à dos. Enfin, pas tout de suite, tout du moins. Le chaton aux prunelles bleu glacier préférait d'abord tâter le terrain avec douceur et sympathie. Et puis, il n'avait pas l'air méchant, surtout effrayé. La petite solitaire ne voyait donc pas l'utilité de l’agresser davantage.

« Qu... qui es-tu ? Tu... tu vas me manger, c'est ça ?! »

La frimousse de la gamine se fendit d'un fin sourire moqueur.

« Tu es plus grand que moi, comment voudrais-tu qu... »

Malicieuse, la femelle changea de ton, retenant son rire pour jouer le jeu. Ses paupières se fermèrent à demi, et elle reprit en souriant, mutine.

« Quoi que ton oreille à l'air très délisssssieuse... »

Ne pouvant se retenir plus longtemps, Petite Rivière pouffa, avant d'éclater d'un gran fou rire. Elle en avait les larmes aux yeux. Finalement, quand, enfin, elle réussit à reprendre son souffle, elle offrit un sourire compatissant à l'autre enfant et reprit, désormais plus sérieuse et convaincue de ses paroles.

« Le Phoenix à dû penser la même chose ! Tu as eu de la chance de t'en sortir ! Ces monstres là sont hypeeeeeer dangereux !! »

Dans le même temps, la solitaire joignit le geste à la parole, sautant sur ses petites pattes, claquant des dents pour imiter le clappement de bec des oiseaux de proie, tout en se rapprochant du chaton gris.

_________________
Boule de Miel
    Boule de Givre, Petite Étincelle are coming soon. ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://punk-wolf.forums-actifs.com/
avatar


Vos félins ♥
PUF ▬: Kachi'
Nom(s) ▬: Étoile des Vents & Petite Légende
Légende ▬:

MessageSujet: Re: The Cure [Libre]   Mar 22 Juil - 17:06


Le jeune petit gris dévisageait la chatonne d'un air méfiant, les yeux écarquillés par la peur de ce qu'elle pourrait être. Il se souvenait avec crainte du discours d'autres petits soutenus par deux apprentis, le prévenant des dangers qui l'attendaient hors du camp : chiens enragés, blaireaux amateurs de boyaux frais, bipèdes à crocs, et chats solitaires cannibales. Aucun doute, s'il croisait l'un d'eux, il était mort et jamais ils ne pourraient revoir son visage (quel soulagement, avait-il lu dans leurs yeux moqueurs) ! Jeune et influençable, Petite Légende avait eu le malheur de les croire, et voilà que les preuves de leur sincérité croisaient son chemin ! Il y avait vraiment des monstres là dehors ! Il eut cependant un soupçon d'hésitation quand la chatonne sembla ne pas comprendre ses paroles... mais c'était sans compter le revirement de situation.

Son oreille, délicieuse ? Offrant une expression terrifiée, Légende se retrouva sur les pattes arrières, dos à l'écorce, ses petites pattes grattant le sol comme si elles allaient pouvoir le pousser plus loin. Il ferma les yeux, poussa un gémissement craintif qui fut rapidement brisé par un fou rire franc. Lentement, il rouvrit un oeil et puis l'autre, son visage marqué par une incompréhension totale, qui finit par être remplacé par un sourire gêné. Très drôle. Trop marrant. Hilarant. Ahahah. Il se sentait terriblement stupide, et honteux. Genre, plus que d'habitude. Il passait tellement pour un imbécile. Les oreilles basses, il se rassit et creusa le sol de ses fines griffes d'un air penaud.

« Ah, ah, ah. »

Elle lui sourit alors, ce qui le rassura un peu, avant de s'exclamer que le "Phoenix" avait sûrement également pensé que son oreille était appétissante. Et oui il avait eu de la chance ! Il avait presque pu sentir ses serres frôler son minuscule arrière-train, manquant de l'emporter dans les airs où il aurait été dégusté ! Et elle parlait de la bête comme d'un monstre ! Alors les autres n'avaient pas complètement menti ? Il y avait bien des monstres dans la forêt, alors ? Non. Non, elle se moquait de lui, comme tous les autres, c'était évident ! C'était juste un gros oiseau moche et méchant. Il s'était fait avoir, comme toujours. Plus jamais il ne croirait ce que les chatons et apprentis lui diraient sur les dangers du territoire. Il ne ferait confiance qu'aux adultes. Ils ne l'aimaient peut-être pas, mais ils ne lui racontaient pas des mensonges, eux.

« Tu mens... Les monstres, ça n'existe même pas, tu te moques de moi... »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kachiwho.deviantart.com
avatar
Boule de Miel
Administratrice ◊ Chef du Tonnerre.


Vos félins ♥
PUF ▬: Croket ▬ Cro'.
Nom(s) ▬: Étoile Nocturne ▬ Poussière de Soleil ▬ Petite Rivière ▬ Atome.
Légende ▬:

MessageSujet: Re: The Cure [Libre]   Jeu 24 Juil - 10:05

L'angoisse que Petite Rivière lu dans le regard de son petit interlocuteur lui procura un sentiment de satisfaction ultime. Elle en avait mal aux côtes de rire. Le chaton semblait réellement paniqué, jusqu'à ce qu'il comprenne la mauvaise blague dont il avait été le sujet. Il finit par sourire, déconfit avant de s’asseoir et de malaxer le sol de ses griffes de chaton, l'air tout piteux et embarrassé.

« Ah, ah, ah. »

Enfin il sembla se détendre un peu. La solitaire grise s'approcha un peu de lui, avenante. Son sourire chaleureux voulait se faire pardonner d'avoir rit de lui. Elle planta ses prunelles bleues à l'intensité presque électrique dans les yeux du chaton comme si elle le sondait. Bien sûr il n'en était rien, mais les paillettes dorés qui scintillait dans les iris glacé de la femelle lui donnait une magnitude impressionnante pour une si jeune enfant. Elle pouvait remercier pour cela ses géniteurs, dont elle avait hérité autant de l'un que de l'autre.

« Tu mens... Les monstres, ça n'existe même pas, tu te moques de moi... »

Petite chevalière au grand coeur, sans peurs et sans reproches sentit son sourire s’effacer lentement. Pourquoi la traiter de menteuse à cause d'une blague pas très drôle ? Pourquoi lui affliger tout les maux de la terre ainsi ? Les moustaches longues et blanches de Petite Rivière frémirent de dépit. Elle était tout sauf une menteuse. Non. Il n'avait pas le droit de lui dire ça. Vexée, et les yeux presque emplit de larmes, elle s'exclama :

« C'est pas parce que celui là n'était qu'un méchant oiseau que les monstres n'existent pas ! Je sais pas, moi, en plus ! J'en ai jamais vu de vrai ! Mais Maman me dit tout le temps de faire attention à eux, surtout la nuit dans la forêt... Ca veut dire qu'elle ment elle aussi hein ? »

Son ton avait prix le chemin des aiguës quasi-hystériques, alors que le chaton osait traiter maman de menteuse. La solitaire avait une telle admiration pour sa mère, que tout reproche fait envers elle, lui semblait être un poignard dans son petit coeur. Maman était tout pour elle, Maman avait tout donné pour elle et sa soeur. Elle les avait protégé de tout ces clans qui leur voulait du mal.

« Tu fais partir des leurs, hein ?! De ces clans qui veulent nous tuer parce que nos parents ont fait des bêtises ? Hein ?! C'est ça ? t'es aussi un méchant ?? »

C'était à son tour de craindre que l'autre soit un ennemi, un chaton qui irait raconter à ses chefs qu'elle se trouvait sur leurs terres et qui n'hésiteraient pas à la dépecer. L'enfant feula, reculant soudain, prête à fuir. Pourquoi tout le monde voulait-il leur faire du mal ? Pourquoi voulait-on les punir pour ce qu'avait faut Maman et son père qu'elle ne connaissait même pas ? Petite Rivière trouvait les autres trop injuste. Elle aurait tant voulu pouvoir se cacher dans les pattes de Maman, et entendre sa douce voix réconfortante lui dire qu'il ne lui arriverait rien. Que tant qu'elles resteraient ensemble toutes les trois, rien ne pourrait jamais venir les atteindre...

_________________
Boule de Miel
    Boule de Givre, Petite Étincelle are coming soon. ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://punk-wolf.forums-actifs.com/
avatar


Vos félins ♥
PUF ▬: Dédé
Nom(s) ▬:
Légende ▬:

MessageSujet: Re: The Cure [Libre]   Lun 28 Juil - 10:44


"S'il vous plait, faite juste diversion 100 battements d'aile, j'en ai marre de me faire avoir tout le temps!! Allez soyez cool!"

Sans attendre la réponse je détalai, je suis furieux ! Ma tante était partie chasser avec Nuage de Cerise, la reine qui nous gardait pendant que papa surveillait les territoires a dit qu'on pouvait les accompagner sur quelques queues de renard. Subitement, elle nous ont dit de rester là sans bouger parce qu’apparemment ils y avait une odeur qui ne leur plaisait pas et qu'elles iraient voir. Et nous alors, on ne va pas servir le clan aussi? Pour qui se prenait-elles, a endiguer nos mouvements? A nous donner tellement d'ordre a la seconde qu'on mourir tant ont a de chose à faire ou surtout, ne pas faire, au même instant?! Cette fois il ne vont pas m'avoir! Heureusement que ma soeur a eu une subite envie de poser une question sur un truc rond et moche super rouge avec pleins de tache dessus, ça a occupé Nuage de Cerise qui nous gardait et paf! Dans son dos, je me tire! Oh la belle plume!

Et d'un magistral bon souple de roi de la forêt, je la saisit! Vous voyez, ai-je besoin de règle pour capturer une proie? Ai-je besoin d'attendre exactement une date précise qui sera dans quatre lunes rondes? Quatre éternité en somme! Je l'enterre cette belle plume je la récupérerai plus tard. Ou jamais, si jamais il me prend de ne jamais revenir! Mon pelage hérissé d’autosatisfaction s’affaissa un instant. C'était quoi ce bruit? Ah s'ayez je le vois,c'est ce truc bizarre qui tape une noisette sur un arbre. Tient c'est rigolo ça il est presque aussi roux que moi. Mais qu'est ce que je fais là?!! Mais je suis un imbécile! Je regarde ce truc inutile alors que dans quelques instants! On sera à mes trousses.

Je me mis a courir en ligne droite, passant par les plus petits trous de souris possibles et imaginables, ahah il ne m'auront pas! Tiens je sens une odeur, c'est une bonne odeur de plante à la noix de Nuage de Déluge ça! Elle est tellement forte qu'on a le nez bouché après. Ah c'est une bonne idée cela, je me roulais dedans et me frotta un peu partout aux alentours avant de me remettre a courir, j'espère que ça va suffir à pas me sentir.

"BOULE DE FEU!! BOULE DE FEU!!" un long cri au loin mais pas si loin...

Oups, je crois que je vais avoir un soucis. Ma tante à l'air pire que furieuse, d'abord Nuage de Cerise qui m'a pas vu détaler va passer un sale quart d'heure, ensuite ce sera mon tour.

Soudain s'étendit devant moi une grande grande... euh, séparation? Je ne sais pas bien ce que cela pourrait être et même, les mots me manquent pour la décrire. D'abord l'odeur, largement plus ignoble que les feuilles dans lesquelles je me suis roulée, plus ignoble que l'odeur du tas de gibier avec tout ce sang et cette mort qui suinte, plus ignoble que... je ne sais pas. Je posais une patte dessus. C'était noir, dur, grumeleux et chaud. J'aime bien parce que c'est chaud, un autre pas.

"BOULE DE FEU! OU ES TU?!!!!"

Je me remis à courir, enfin le noir disparut de sous mes pattes et je tombais dans l'herbe. Et là, tout changea. Enfin, tout et rien en même temps, tout ce qui était visible était pareil, mais le reste était différent, l'air à respirer, le vent qui passait dans les feuilles, l'odeur de la terre.
IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIHHHHHHHHHHHHHHhh
-AAAAAAAHHH

C'était immonde!! Une horreur à l'état pure! gigantesque!! incalculable!! des dizaines et des dizaines de chatons de haut! et long! Et gros! Un monstre qui venait de passer en courrant à une vitesse inimaginable sur la longue bande noire que j'avais traversé quelques secondes plus tôt! Je me redis compte que je courrais et ne pu m'empêcher d'hurler à nouveau tant ce souvenir me collait à la peau! "AHHHHHHHHHA"
Soudain quelqu'un! Deux chatons! Je dois les prévenir!!

"AU SECOURS FUYEZ UN MONSTREEE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!"

Spoiler:
 

_________________
I am the healer
heal begings as heart
heart ends as boom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Vos félins ♥
PUF ▬: Kachi'
Nom(s) ▬: Étoile des Vents & Petite Légende
Légende ▬:

MessageSujet: Re: The Cure [Libre]   Lun 28 Juil - 19:50


Et là, la situation empira, d'un seul coup, sans prévenir. Ses paroles eurent un effet inattendu sur la chatonne dont les yeux se remplirent de larmes prêtent à déferler sur ses petites joues. Elle criait, de toute évidence blessée par ce qu'il avait dit et... ce n'était pas du tout ce qu'il avait voulu. Petite Légende se recroquevilla, sentant lui aussi une brusque envie de pleurer. Il n'avait pas voulu lui faire de mal. Il ne savait plus quoi faire, quoi penser. Il était complètement perdu. Il comprit à peine ce qu'elle lui dit ensuite, mais saisit la fin. S'il était un méchant ? Mais... mais non ! Voilà, voilà ce qu'il se passait lorsqu'il essayait de s'affirmer, lorsqu'il en trouvait le courage ! Il tombait encore plus bas et faisait pleurer une enfant plus jeune que lui ! Le gamin se répandit alors en excuses, les yeux humides et tout tremblant :

« Je... je suis désolé, pardon, je, je voulais pas te fâcher, je le jure, pardon, pleure pas, pars pas, s'il-te-plaît... »

Et il éclata en sanglots, petite chose fragile qu'il était ne pouvant pas supporter tant d'émotions en un si court laps de temps. Un court instant, il avait cru en voyant le sourire de la blanche qu'ils pourraient peut-être s'entendre, avant qu'il ne s'emballe pour quelques mots. Et maintenant, il l'avait rendue triste. Il l'avait énervée. Il avait misérablement gâché sa chance de se faire une amie. Le gris voulait guérir les gens, pas les blesser. Il se sentait nul, plus nul que d'habitude. Plus honteux que jamais.

« S'il-te-plaît, s'il-te-plaît, je suis pas un mé... »

Sa phrase fut coupée nette par un cri terrifié qui retentit dans toute la plaine de l'Arbre Mort, ce qui eut pour effet de lui faire faire un énorme bond avant qu'il ne hérisse les poils de son échine, se recroquevillant un peu plus et en se retenant tout juste de se jeter contre la petite chatte pour y trouver refuge, de peur que ça ne soit l'erreur de trop. Et donc, sous leurs yeux effrayés -les siens, en tout cas- surgit un autre chaton -décidément!- aussi terrifié que lui. Le mystérieux nouvel arrivant leur hurla de fuir car il y avait un... UN MONSTRE ? Sans attendre ni même réfléchir, réagissant à l'instinct, Légende grimpa à l'arbre, cherchant sécurité dans la hauteur. Puis il regarda en bas, vérifiant que les deux autres le suivaient.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kachiwho.deviantart.com
avatar
Boule de Miel
Administratrice ◊ Chef du Tonnerre.


Vos félins ♥
PUF ▬: Croket ▬ Cro'.
Nom(s) ▬: Étoile Nocturne ▬ Poussière de Soleil ▬ Petite Rivière ▬ Atome.
Légende ▬:

MessageSujet: Re: The Cure [Libre]   Dim 17 Aoû - 13:23

C'était à n'en plus rien comprendre ! Alors même que l'agresseur se voyait pris en flagrant délit de méchanceté, Petite Rivière dût reconnaître que le chaton sous ses prunelles glacées ne correspondait pas du tout à ce profil là. Petite Légende balbutiait des excuses à n'en plus finir, les yeux aussi mouillés qu'elle. Timidement, le chaton solitaire fit un pas en direction de l'autre chaton. Il n'y avait qu'une seule solution pour être sûre et certaine qu'il n'était pas mauvais et ne cachait pas des crocs d'acier sous une patte de velours ! La grise devait absolument voir ses yeux. En effet, elle avait remarqué que lorsqu'elle fixait les autres avec cette sévérité toute candide qu'on les enfants, personne ne lui résistait, de ce fait, on n'arrivait pas à lui mentir sans bégayer ou détourner le regard.

Alors qu'il exprimait une dernière fois ses remords, sa phrase fût happée dans un hurlement de mort. Le chaton au yeux de glace sursauta, et ni une ni deux, vint se réfugier contre le pelage cendré de son interlocuteur, nul doute n'était permit. S'il avait été un méchant chat, il n'aurait pas eu aussi peur qu'elle en entendant ce cri d'horreur. Petite Rivière ne remarqua pas l'hésitation de Petite Légende, trop apeurée pour réfléchir, elle cherchait le contact rassurant d'un flanc qui se soulevait au même rythme que son coeur cognait dans son étroite poitrine de bébé. Un boulet de canon au pelage flamboyant arrivait sur eux, paniqué, en leur hurlant qu'un monstre le poursuivait. Décidément, ces bêtes féroces et mythiques étaient partout ! N'était donc pas la preuve que Maman avait raison ? La petite chatte se recroquevilla sur le sol, presque roulée en boule, les oreilles plaquées sur son crâne gris, elle cherchait de son regard si électrisant d'où venait le danger.

Le chaton de clan avait grimpé à l'arbre sans prendre le temps d'évaluer la situation, non pas que Petite Rivière évalua quoi que ce soit, puisqu'elle restait prostrée au sol, tétanisée, mais sans doute avait-il un instinct de conservation mieux acquis que la jeune femelle. Cette dernière miaula, angoissée par l'arrivée de ce chaton effrayé et de son hypothétique monstre lui courant après. Ses prunelles bleues si limpides caressèrent une forme floue au loin, comme auréolée de fumée. Son regard s'arrondit, tandis qu'à son tour, dans un bond instinctif, elle se dirigea vers l'arbre pour y grimper.

« DRAGOOOON !! C'EST UN DRAGOOON ! SAUVEZ-VOUS ! DD8 »

Et Petite Rivière sauta sur l'arbre mort, plantant ses minuscules griffes de chaton dans l'écorce sèche du tronc et poussant de toutes ses menues forces pour rejoindre Petite Légende. Enfin, lorsque sa tête effleura la cuisse du chaton, elle s'arrêta, a bout de souffle et les pupilles élargit au maximum sous l'excès d'adrénaline. Son souffle saccadée provoquait un étau autour de ses poumons, donnant court à son imagination, comme si déjà, la bête des enfers l'avait attrapé et resserrait ses serres autour de son corps de bébé. Alors, la solitaire grise piaula à plein poumons... Maman à l'aide ! Mamaaaaan ! De petites perles salées couraient le long de ses joues duveteuses. Tandis qu'elle se promettait qu'un jour, elle serait assez forte pour battre le dragon et sauver tout les chatons de la terre !

_________________
Boule de Miel
    Boule de Givre, Petite Étincelle are coming soon. ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://punk-wolf.forums-actifs.com/

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: The Cure [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

The Cure [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Warrior's Story :: CLAN DE L'OMBRE. :: L'ARBRE MORT.-