AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 it's all blood and sweat and life is what you manage in between •• éden&chimères

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Jardin d'Eden
Nouveau-né !


Vos félins ♥
PUF ▬: electra-haart // milka
Nom(s) ▬: Jardin d'Eden.
Légende ▬:

MessageSujet: it's all blood and sweat and life is what you manage in between •• éden&chimères   Jeu 3 Juil - 12:28

it's all blood and sweat
and life is what you manage in between

JARDIN D'EDEN & ESPRIT DES CHIMERES
Jardin d'Eden était parti en patrouille tôt le matin, alors que le jour ne s'était pas encore levé et que les températures étaient encore décentes. Il avait été réveillé par Souffle d'Opium, lui annonçant d'un ton sec que le guerrier qui devait l'accompagner était épuisé par la chaleur et était incapable de quitter le camp. Eden avait donc été réquisitionné pour le remplacer. Ils avaient traversé leur territoire en silence comme à leur habitude, non pas un silence pesant mais un qui signifiait qu'ils n'avaient rien de particulier à se dire et qu'il valait mieux se taire. Ils avaient longé la frontière avec le clan du Vent, renouvelé le marquage et, ne voyant rien de suspect, étaient repartis. Au retour, le guerrier avait trébuché sur une branche et s'était enfoncé une écharde dans la patte. Il était donc rentré seul au camp, pendant que sa sœur était partie chasser en le laissant à son triste sort. Ah, l'amour fraternel.

Sous un soleil de plomb, Eden traversait désormais un camp de l'Ombre plongé dans l'exténuation. Les guerriers qui n'étaient partis ni en patrouille de frontière ni à la chasse gisaient sur leur flanc, profitant des minces zones d'ombre. Les apprentis, plus résistants, se chargeaient de leur apporter de la mousse imbibée d'eau pour les rafraîchir. Ce spectacle faisait peine à voir. Le matou s'arrêta quelques instants, haletant, et inspecta sa patte. L'épine qui s'y était fichée s'était enfoncée plus profondément dans son coussinet, et du sang commençait à suinter. Il fallait qu'il voie le guérisseur. Il poussa un soupir à fendre l'âme et se redressa, puis prit le chemin de la tanière d'Esprit des Chimères d'une démarche hésitante.

Dès qu'il passa la barrière de ronces, une forte odeur de plantes médicinales envahit les narines d'Eden. L'antre était déserte ; le guérisseur était probablement en train de s'occuper des anciens. Le guerrier s'allongea à l'ombre, immédiatement revigoré par le froid du sol, bien plus agréable que la chaleur étouffante de l'extérieur. Il entreprit de faire sa toilette, passant sa langue râpeuse sur son pelage habituellement tigré, mais couvert d'une épaisse pellicule de poussière qui le rendait presque monochrome, à qui la sueur avait donné à un goût salé. Puis il s'étira et décida de faire un petit somme en attendant le retour du guérisseur.

Il fut tiré de sa somnolence par un bruissement de feuilles et des pas étouffés. Le chat tigré releva la tête, cligna plusieurs fois des yeux pour rendre plus nette sa vision et s'étira, grimaçant quand la douleur sourde provenant de sa patte avant gauche revint. Jardin d'Eden se releva, prenant soin de ne pas s'appuyer sur sa patte endolorie. Il clopina ensuite vers le petit chat écaille et se racla le gorge pour annoncer sa présence.

« Bonjour, Esprit des Chimères. Désolé de te déranger, je pense que tu dois être très occupé vu que tout le clan est à deux doigts de mourir par déshydratation, mais j'ai une épine dans la patte » déclara-t-il d'une voix pâteuse.

La partie à propos du clan mourant littéralement de soif n'était que légèrement exagérée, mais Eden souffrait et lui et son ego démesuré passaient avant tout le monde. C'est donc tout naturellement que le guerrier tigré alla s'allonger sur un tas de feuilles qui ressemblait à s'y méprendre à une litière et tendit sa patte vers le guérisseur, un grand sourire aux babines.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Vos félins ♥
PUF ▬: Deathy.
Nom(s) ▬:
Légende ▬:

MessageSujet: Re: it's all blood and sweat and life is what you manage in between •• éden&chimères   Dim 3 Aoû - 13:56

Just take a little look from our side when you can




A choisir entre la déshydratation et les maladies hivernales, Esprit des Chimères ne savait pas si l’été était plus terrible que l’hiver. Lors de la saison des feuilles vertes, il suffisait de s’économiser, organiser ses sorties et redoubler de ruse pour survivre à la chaleur étouffante. L’hiver, ils ne pouvaient se cacher de la fraîcheur ou de la neige. Rester enfermés, tous collés les uns contre les autres ? C’était une idée comme une autre, mais quand on a notre propre tanière, comme c’était son cas ou celui de sa sœur, trouver de la chaleur corporelle était plus difficile.
Il avait décidé de faire une tournée dans le clan pour s’occuper des anciens, sautillant pour tenter de vivre au mieux cette chaleur. Il jeta un œil vers la pouponnière, où les reines obligeaient les petits à rester à l’ombre. Esprit des Chimères tenait de la mousse imprégnée d’eau, et sa préoccupation principale était les anciens. Le souci principal du Clan restait le soleil, donc il laissait sa tanière sans surveillance sans vraiment réfléchir. Aucun félin était suffisamment imbécile pour le déranger dans cette tâche périlleuse et désagréable.

« Bonjour, c’est Esprit des Chimères, je viens vous désaltérer. » se présenta – t – il d’un ton sans appel.

Certains anciens se réjouirent de son arrivée, d’autres ronchonnaient. De son côté, le guérisseur écaille s’en fichait bien. Il faisait son travail, l’aimait, et au diable ceux qui le haïssait pour ses idéaux conservateurs. Quelques vieilles reines n’avaient pas perdus l’habitude de parler tout haut, et tandis qu’il rafraîchissait la face brûlante d’un vétéran, il entendit des brides de leur conversation. Etoile Nocturne et Fleur Sauvage étaient sur toutes les lèvres, encore. Ces derniers temps, toute la forêt semblait tourner autour de leur couple improbable. Le chef et sa guérisseuse, c’était une blague. Le ton montait, quand une borgne arrivait, défendant les valeurs de l’amour et rappelait les erreurs de l’Ombre dans le passé. « Dans mon temps » « J’ai vu des … » disait – elle. « Abandonne le passé » lui conseillaient les pensées d’Esprit des Chimères.

« Et tu en penses quoi d’eux, Esprit des Chimères ? »

Il releva la tête et soupira. Ah oui, les anciens ne venaient que rarement aux Assemblées. Tous les guerriers avaient pu admirer sa prise de position, son plaquage au sol par Fleur Sauvage, sa panique face à la chute du promontoire de Nuage de Chrysalide. Il eut un sourire fortement moqueur et regarda l’ancien.

« Oh, moi. Je n’en pense pas grand-chose, si ce n’est que le guérisseur est soumis au Clan des Etoiles et qu’il est très haut placé dans un Clan. D’ailleurs c’est bien pour une chose que notre célibat est imposé, et pour tout te dire je ne m’en porte pas plus mal.
- Et pour la survie du Tonnerre ? »
Le mâle écaille rit. « J’espère qu’ils ont un bon lieutenant ! Si tu savais, Fleur de Chrysanthème, comment je prie pour que leur lieutenant soit compétent ! Plus de chef qui tient la route et une guérisseuse forcée à élever ses gosses, j’applaudis l’intelligence de leurs hauts placés. »

Le vétéran sourit. Visiblement ils étaient sur la même longueur. Esprit des Chimères se demandait comment on pouvait applaudir leurs agissements. Il n’avait rien contre leur amour, mais leur décision d’avoir des enfants et la suppression d’une loi le dégoûtait. Un simple amour était inoffensif, tant que le travail et le Clan passait avant. Patriotique ? Vieux jeu ? Acharné ? A vrai dire, le guérisseur se fichait des étiquettes qu’on pouvait lui attribuer. Sa fratrie était fière de lui pour le moment, et l’Ombre restait un Clan à part à cause de cette étrange particularité. On remettait en cause leur autorité, mais certains étaient ravis de voir cette hiérarchie fraternelle au pouvoir, comme Rire des Perruches ou Nuage de Chrysalide.
Après tout, ils n’étaient pas là pour se faire aimer mais pour faire de l’Ombre un clan prospère. On les insultait pour ce désir. L’Ombre était ingrate.

« Esprit des Chimères, un guerrier se sent pas bien et il est dans ta tanière.
- Eh merde ! C’est qui ?
- Jardin d’Eden.
- Quelle surprise … »


D’humeur soudainement massacrante, le guérisseur sentit un petit rire amusé de la part de l’ancien. Visiblement, tous les guerriers n’avaient pas le même sens des priorités que lui. Il laissa la mousse imbibée aux anciens, leur conseillant de la laisser bien humide et de ne pas hésiter à se rafraîchir avec. Il se dirigea vers son antre d’un pas décidé, prêt à engueuler Jardin d’Eden comme il fallait. Quand il arriva, sa tanière était déserte. Il craignait un sale coup d’un guerrier lambda, décidé à enfoncer ses semblables et son guérisseur. C’était un jeu si amusant, comprenez le …

« Bonjour, Esprit des Chimères. Désolé de te déranger, je pense que tu dois être très occupé vu que tout le clan est à deux doigts de mourir par déshydratation, mais j'ai une épine dans la patte »

Esprit des Chimères se sentit soudainement d’humeur étrange. Il avait toute une usine nucléaire dans la poitrine, prête à exploser au visage du guerrier. Ce n’était pas de la colère, même pas de la déception, juste une vague incompréhension et une forte surprise. Une simple épine contre la santé de petits et anciens ? Jardin d’Eden était – il devenu irrationnel ? Prit trop le soleil … ?

« C’est une épine dans la patte cette fois ? Attend laisse moi réfléchir Eden, la dernière fois c’était une terrible entorse qui s’est soldée par une simple douleur au coussinet, la dernière fois une perte d’appétit terrifiante qui n’était qu’une simple baisse, minuscule. Là c’est quoi ? Une épine ? Le Clan crève de soif et tu viens m’emmerder pour ta patte ? » dit – il d’un air complètement blasé.

Il finalisa son discours par un petit soupir et il leva les yeux au ciel. Jardin d’Eden était un félin étrange, et Esprit des Chimères avait du mal à le cerner. Au moins, il appréciait le régime de l’Ombre, c’était une bonne chose. Le guérisseur baissa ses yeux verts vers le patte du félin tigré et soupira une nouvelle fois. La joie de vivre à son paroxysme, mes frères !

« Montre moi ça, que je sois vite débarrassé de ton humble personne. »

Une épine, ce n’était pas la fin du monde après tout. Un coup de crocs, et la douleur était partie. En espérant qu’Eden n’invente pas un cancer du nerf, une cyrose des moustaches ou une tumeur de la queue. Là, Esprit des Chimères serait encore là, dans sa tanière, à laisser l’Ombre mourir de déshydratation pour des lustres.

_________________
Je hais les dormeurs. Ce sont des morts qui n’ont pas dit leur dernier mot. Ils méconnaissent la nuit quand elle est pleine ▬ Violette Leduc.

MERCI MA LOOFY <3.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

it's all blood and sweat and life is what you manage in between •• éden&chimères

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Episode 8: Thicker than Blood & Deeper than Water.
» — bring me to life
» armée blood axe en construction
» Life in UCLA
» Blood & Chocolate ou Le gout du sang.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Warrior's Story :: CLAN DE L'OMBRE. :: L'ANTRE DU GUERISSEUR.-